leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Médinatoul Salam : "La détention des co-accusés de Béthio Thioune ne se justifie plus"


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Août 2018 à 14:27 | | 0 commentaire(s)|

Le Bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Mbaye Guèye déplore la lenteur notée dans le jugement de l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam qui incrimine Cheikh Béthio Thioune. L’avocat déclare que ce dossier doit être jugé pour permettre aux co-inculpés du guide thiantacoune qui croupissent en prison, de pouvoir être édifiés sur leur sort.

« Le juge qui a mené l’instruction, a clôturé le dossier et renvoyé les accusés devant la chambre criminelle depuis plusieurs années. Ce qui est très gênant, c’est qu’on ne juge pas les faits et on maintient de jeunes Sénégalais en prison (…) Leur détention ne se justifie plus ! Parce que le provisoire s’arrête avec la clôture de l’information», fait savoir Me Guèye, interrogé par l’Observateur.

« Ils sont en détention provisoire, placés par un juge d’instruction qui a fini son travail. A partir de ce moment, on doit simplement les juger. Ce cas me préoccupe non pas parce que j’ai envie qu’une personne ou une autre aille en prison ou soit sanctionnée, mais parce que ceux qui sont en prison, sont des Sénégalais comme tous les autres et qu’ils ont droit à ce que justice leur soit rendue aujourd’hui, ce n’est de leur faute, mais celle des autorités judiciaires. Il est temps que ces autorités fasse des efforts d’enrôler le dossier pour les juger », lance Me Guèye.

En détention préventive depuis 2012, ces thiantacounes sont poursuivis pour "association de malfaiteurs, recel de cadavre, inhumation sans autorisation, non dénonciation de crime et meurtre et actes de barbarie". Leur marabout, Cheikh Béthio Thioune, avait été inculpé et placé sous mandat de dépôt en même temps qu'eux, avant d'obtenir la liberté provisoire. Il y a quelques semaines, ils avaient observé une grève de la faim pour réclamer un procès. Entre-temps, le Tribunal de Grande instance de Mbour avait siégé pour étudier leur demande de mise en liberté provisoire, finalement rejetée.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos