leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Yawuz Selim: L’Etat se dédouane de toute responsabilité sur la situation des enseignants...


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Octobre 2017 à 13:49 | | 0 commentaire(s)|

La cérémonie de lancement de l’Edition 2017 de remise de kits scolaires de la fondation Kéba Mbaye à l’école publique Iba Katy Bâ de Thiès qu’il présidait hier, a été l’occasion pour Serigne Mbaye Thiam d’évoquer l’affaire Yawuz Selim, notamment la situation que vivent les enseignements de cet établissement.

Pour lui, ces derniers étaient dans le cadre d’un contrat privé, avec une organisation privée. Donc, dit-il l’Etat du Sénégal n’est responsable de rien et invite ces enseignants à s’adresser tout simplement à leur employeur.

«Si les enseignants de Yawuz Selim traversent tous ses difficultés c’est à cause de la direction de ladite école. Lorsque nous avons rencontré l’association des parents d’élèves et les représentants du corps professoral, nous leur avons indiqué que cette solution d’administration provisoire permettrait d’assurer la continuité des enseignements-apprentissages et de conserver en même temps les emplois, mais l’administration de Yawuz Selim n’en a pas voulu », a expliqué Serigne Mbaye Thiam.

Pour le cas des 225 parents d’élèves de Thiès qui attendent toujours le remboursement de leurs frais d’inscription, le ministre de l’Education leur demande également de s’adresser à l’administration de Yavuz Selim. « C’est dans le cadre d’une relation privée. Ils doivent s’adresser à l’administration Yawuz Selim. L’Etat n’est pas responsable parce qu’il avait indiqué que l’association Baskent Egitim ne pouvait plus continuer à exercer au Sénégal. »

Le collectif des enseignants de Yawuz Selim/Printemps Thiès a profité de la visite du ministre de l’éducation Nationale à l’école Iba Katy Ba pour exprimer leur ras-le-bol. Mamadou Niang leur porte-parole se dit surpris de la nouvelle déclaration du ministre. « Je suis très étonné de la réaction ministre. Il n’y a pas longtemps, il nous a reçus en audience dans son bureau, et devant son staff. Le ministre a pris un engagement pour procéder à l’installation de l’administration provisoire. Il nous avait promis de nous soutenir », se souvient-il. M. Niang.

« Nous accepterons pas d’être l’agneau du sacrifice et le combat pour la préservation de leurs emplois ne fait que commencer », avertit le porte-parole du collectif des parents d’élèves.

EnQuête avec Cheikh T. Sy (stagiaire)








Hebergeur d'image