leral.net | S'informer en temps réel

Affaire des 94 milliards : Aymérou Gningue revient à charge et corrige Ousmane Sonko

Aymérou Gningue, le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (Bby), qui a annoncé la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur l'affaire des 94 milliards, reprend la parole suite à la sortie du leader du Pastef, ce samedi. Selon Aymérou Gningue, « l’Assemblée nationale peut bel est bien se saisir de cette affaire même si une plainte à déjà été déposé sur la table du procureur ».


Rédigé par leral.net le Dimanche 27 Janvier 2019 à 14:26 | | 0 commentaire(s)|

En effet, Ousmane Sonko a déclaré qu’il ne va pas répondre à l’Assemblée nationale qui veut installer une commission d’enquête parlementaire pour tirer aux claires l’affaire ’des 94 milliards. Selon lui, c’est une affaire de justice, et non une affaire de l’Assemblée nationale. Le leader du Pastef interpelle le procureur, qu'’il a déjà saisi d’une plainte.

Le président du groupe parlementaire de Bby reprend la parole pour rectifier Ousmane Sonko. Pour Aymérou Gningue, l'Assemblée nationale peut bel est bien se saisir de cette affaire, même si une plainte est déjà sur la table du procureur de la République.

« Il ne faut pas fuir le débat. L’article 48 de notre règlement intérieur, permet à l'Assemblée nationale par une résolution de mettre en place une commission d’enquête. Évidemment, quand un dossier est instruit en justice, l’Assemblée ne peut plus continuer de faire des investigations. Mais là, nous sommes dans une procédure ou le dossier n’est pas encore instruit en justice », défend Aymérou Gningue
Pour lui, « ce sont les paroles de Sonko qui dit, il aurait saisi le procureur. Même si, il l’aurait fait, ce dossier n’est pas encore était transmis à un juge d’instruction. Ce qui veut dire que la commission d’instruction peut être valablement installée », déclare-t-il sur la Rfm.

Pressafrik.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos