leral.net | S'informer en temps réel

Affaire des faux billets présumés: Thione Seck risque 8 mois de prison ferme et 5 ans pour Alaye Djité

Le parquet a requis hier 5 ans ferme contre Alaye Djité, considéré comme le cerveau de l'affaire des faux billets présumés. Le chanteur Thione Seck, poursuivi pour complicité, risque 8 mois ferme. L'affaire a été mise en délibéré pour le 23 mai prochain, selon le quotidien "Libération" parvenu dans les locaux de leral.net.


Rédigé par leral.net le Vendredi 10 Mai 2019 à 08:20 | | 0 commentaire(s)|

Affaire des faux billets présumés: Thione Seck risque 8 mois de prison ferme et 5 ans pour Alaye Djité
5 ans ferme contre Alaye Djité et 2 ans dont 8 mois ferme pour Thione Seck. C'est ce qu'a requis hier le Procureur de la république lors du procès de l'affaire des faux billets présumée, qui se déroulait devant le tribunal correctionnel de Dakar.

Les explications de Thione Seck et d'Alaye Djité n'ont pas convaincu le représentant du ministère public qui s'est appuyé sur les "éléments constants" du dossier. "Thione seck nous a dit qu’il a été victime d’escroquerie,qu’il a été marabouté mais il y a beaucoup de légèretés dans ses propos. Et quand les gendarmes ont fait irruption chez lui, Thione
Seck a tenté de jeter des faux billets par la fenêtre
", a soutenu le parquet. A la barre hier, Thione seck n'a pas hésité à jurer qu'il a été marabouté ou de verser de chaudes larmes pour tenter de prouver sa bonne foi : "Cela fait plus de 45 ans que je compose de la musique pour sensibiliser. Je ne comprends pas et je ne comprendrai jamais, même dans ma tombe, ce qui m'a amené ici. On m'a marabouté. On a failli gâcher la carrière de mon fils et on m'a escroqué sur 85 millions de FCfa. Depuis mon passage en prison, je prends 14 médicaments par jour pour dormir.

On m'a proposé une tournée européenne avec 105 dates. Et c'est Joachim Cissé qui m'a apporté ce sac d'argent. Je n'avais jamais pensé qu'un jour, je serai devant un juge. Je respecte les gendarmes mais ils n'ont pas dit la vérité. Ils sont venus avec Alaye Djité pour me demander si je le connais ou pas. Et je le répète, si je savais que c'était des faux billets, la gendarmerie n'allait pas m'arrêter. Quand j'ai vu les gendarmes chez moi, j'ai eu tellement peur que je suis allé m'asseoir sur le sac".

Alaye Djité est complètement revenu sur ses déclarations faites lors de l'enquête. Il a soutenu, comme devant le juge d'instruction,que les billets en cause étaient destinés à un film qu'il devait tourner à Saint-Louis. Alors que devant les gendarmes, il avait expliqué dans les détails, son modus operandi. A noter que la Bceao, qui s'est constituée partie civile, a réclamé le franc symbolique aux deux mis en cause présumés.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos