Leral.net - S'informer en temps réel

Affaire des jeunes interpellés avec 1000 cartes biométriques : Barthélemy Dias parle d’une tentative de fraude électorale

Rédigé par leral.net le Lundi 24 Juillet 2017 à 13:17 | | 0 commentaire(s)|

Suite à la sortie de la sous-préfète des Almadies sur l’interpellation des deux jeunes, vendredi dernier, par des membres de la coalition Mankoo Taxawu Sénégal, en possession de 1000 cartes d’identité biométriques. La réplique de Mankoo Taxawu Senegaal ne s’est pas fait attendre.


Revenant sur l’affaire de ces deux jeunes retrouvés vendredi dernier par des membres de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal en possession d’un lot de 1000 cartes biométriques, Bamba Fall a vivement condamné leur libération. « Si seulement il était président de commission à Mermoz, il allait distribuer les cartes là-bas, mais pas à Fass qui n’est pas sa commune, ni son arrondissement », a répliqué le maire au sous-préfet des Almadies.

Très en verve, Bamba Fall de solder ses comptes avec Khadidiatou Sène Traoré. « La sous-préfète nous a tous déçus. Car, il y a des propos mensongers qu’une autorité ne peut pas tenir. Pour être président de commission, il faut au moins du caractère. Mais vous trouvez normal qu’un jeune qui a échoué au Bfem, soit président de commission. D’ailleurs lors de l’interrogatoire, ils ont avoué être en complicité avec la sous-préfète et que l’un d’entre eux est le neveu d’El Hadji Kassé de la Présidence », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, le maire de la commune Mermoz/ Sacré-Cœur, Barthelemy Dias a répondu aux propos de Mme la sous-préfète des Almadies.

« Il semble que Mme la sous-préfète soit ici pour une mission bien déterminée. Et je crois qu’elle est complice d’une tentative de fraude électorale. Si elle n’a pas la dignité de démissionner, une administration sérieuse devrait la relever de ses fonctions.

L’article R.51 du décret n° 2017-170 du 27 janvier 2017 portant partie règlementaire du code électoral stipule : « sous la supervision et le contrôle de la CENA, le président de la commission de distribution des cartes d’électeurs assure la conservation et la garde desdites cartes pendant toute la période de distribution. A la fin de chaque semaine, il rend compte avec précision, à la Cena et à l’autorité qui l’a nommé, du déroulement de de la distribution. Il les informe sans délai de tout incident affectant la distribution.

Les cartes d’électeur à retirer doivent se trouver dans des lieux sécurisés ; des malles munies de cadenas de sécurité doivent leur servir de rejetable. Elles doivent y être classées et n’être ouvertes ou fermées qu’avec la présence obligatoire de la Cena. Les locaux dans lesquels ces cartes sont conservées doivent répondre à toutes les conditions de sécurité requises
».

"Je crois que la loi est claire et elle dément Mme la sous-préfète. C’est la raison pour laquelle je l’invite à se taire. Il y a une vaste  opération orchestrée par les hautes autorités de ce pays qui cible certaines communes dont celle de Mermoz Sacré-Cœur, parce que le maire s’appelle Barthélemy Dias et il faut chercher à l’humilier", a soutenu M. Dias.


Voxpopuli


Leral Titre de votre page