leral.net | S'informer en temps réel

Affaire des migrants clandestins de Saint-Louis: Le démarcheur a été arrêté, les 14 candidats libérés

M. Gaye a été interpellé, samedi, à Saint-Louis. Il s’était rendu à Ziguinchor et en Guinée-Bissau pour démarcher les candidats à l’émigration irrégulière arrêtés, puis libérés ce samedi.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Mars 2021 à 08:34 | | 0 commentaire(s)|

Affaire des migrants clandestins de Saint-Louis: Le démarcheur a été arrêté, les 14 candidats libérés
Du nouveau dans la tentative d’émigration clandestine éventée à Saint-Louis. Selon nos informations, le démarcheur cité par les migrants arrêtés, qui était activement recherché pour avoir joué un rôle central dans ce projet d’émigration contrecarré par la police, a été interpellé, avant-hier samedi, par les limiers du commissariat de l’île.

En effet, les auditions des deux frères convoyeurs avaient permis aux enquêteurs de recueillir des informations cruciales, qui ont permis de le localiser, avant de lui mettre la main dessus. Ce M. Gaye, d’après nos interlocuteurs, était dans le viseur de la police saint-louisienne depuis plus d’un mois.

Il est en garde-à-vue dans les locaux du commissariat, pour les besoins de son audition.

Par contre, comme annoncé hier, les 14 migrants arrêtés ont recouvré la liberté durant le week-end, vu que, juridiquement, ils sont des victimes, contrairement aux convoyeurs M. Dièye, C. Dièye et M. Gaye, qui seront présentés au procureur aujourd’hui dans la matinée, sauf changement de dernière minute. Ils sont poursuivis pour trafic de migrants et mise en danger de la vie d'autrui.

Pour rappel, les 14 candidats à l’émigration irrégulière et les frères Dièye s'apprêtaient à embarquer pour l'Espagne, lorsque la police est intervenue. Pendant plusieurs jours, les limiers avaient pris en filature les deux frangins. Le départ vers l’eldorado était prévu le jeudi 18 mars, tard dans la nuit.

Mais les policiers ont pu intervenir à temps pour arrêter une partie des voyageurs. Ces clandestins sont tous originaires du Sud. Ils viennent de Ziguinchor et de la Guinée-Bissau, précisent nos interlocuteurs, et sont âgés entre 22 et 40 ans.

Entendus dans le régime de garde-à-vue, ils avaient déclaré aux enquêteurs avoir versé aux convoyeurs entre 500 et 600 mille francs par personne. Devant les hommes de la commissaire Mame Diarra Faye, la patronne de la police de l’île, tous avaient confié avoir été démarchés par un même individu du nom de M. Gaye.

Nous avons tous payé de l’argent dans l'espoir de voyager et d’aller en Espagne pour y tenter notre chance’’, ont-ils, pour l’essentiel, déclaré.
Circonstance aggravante pour les convoyeurs, ils ont tenté de corrompre les policiers qui ont saisi l'argent, avant de le mettre sous scellés, pour être déposé au greffe du tribunal de Saint-Louis.







Enquête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos