leral.net | S'informer en temps réel

Affaire du saccage de la maison du parti socialiste: Une demande de liberté provisoire pour Bamba Fall et Cie sur la table du procureur

Les avocats du maire de la Médina, Bamba Fall, placé sous mandat de dépôt par le doyen des juges d’instruction dans le cadre de l’affaire du saccage de la maison du Parti socialiste, ont annoncé hier, mercredi 8 février, le dépôt d’une demande de liberté provisoire pour leur client sur la table du Procureur de la République. S’exprimant à la sortie de la première audition du maire de la Médina par le doyen des juges sur le fond du dossier, Me El Hadji Diouf, au nom de ses confrères constitués pour défendre le responsable socialiste proche du maire de Dakar, a déclaré que Bamba Fall et Cie n’ont aucune responsabilité dans cette affaire, mais que les vrais nervis ne sont pas arrêtés.


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Février 2017 à 11:11 | | 0 commentaire(s)|

Le maire de la Médina, Bamba Fall, placé sous mandat de dépôt avec ses huit camardes de partis par le doyen des juges d’instruction dans le cadre de l’affaire du saccage de la maison du Parti socialiste, pourrait recouvrer la liberté sous peu.

En effet, à la sortie de du premier face-à-face du maire de Médina avec le doyen des juges d’instructions dans le fond de ce dossier, les avocats de Bamba Fall, se félicitant du déroulement de cette première audition, ont annoncé dans la foulée le dépôt sur la table du Procureur de la République d’une demande de mise en liberté provisoire.

Face à la presse, Me El Hadji Diouf, membre du pool d’avocats constitués pour défendre Bamba Fall et ses huit autres camarades de parti proches du maire de Dakar, Khalifa Sall, soulignant que «personne n’a pu relever une quelconque responsabilité de Bamba Fall» dans ce qui s’est arrivé à la maison du Parti socialiste lors de cette audition, a annoncé la saisine immédiate du Procureur de la République pour une mise en liberté provisoire de leur client.

«M. Cheikh Ahmadou Bamba Fall, maire de la Médina vient d’être entendu par le doyen des juges d’instruction de Dakar. Comme il l’a toujours dit et martelé, il n’a absolument rien à se reprocher et les faits lui ont donné raison. Aujourd’hui, personne ne l’a incriminé, personne n’a pu relever une quelconque responsabilité du maire Bamba Fall dans ce qui s’est passé à la maison du Parti socialiste. Donc, nous pensons qu’il va être libéré très rapidement», a martelé l’avocat qui annonce dans la foulée:

«Nous attendons quand-même sa libération immédiate. C’est un interrogatoire au premier cabinet. Bamba Fall et Cie n’ont aucune responsabilité dans cette affaire. Les vrais nervis ne sont pas arrêtés. Nous avons formulé la demande de mise en liberté provisoire qui sera communiqué à monsieur le Procureur de la République pour avis. Et, le juge, en ce moment-là, pourra revenir pour donner son avis. Mais nous pouvons être optimistes parce que nous ne pouvons pas continuer à garder quelqu’un qui est innocent en prison».

Poursuivant son propos au milieu d’une foule de militants qui écrasait le groupe de journalistes campés devant la porte du Palais de Justice, à côté de l’ambassade du Japon, l’avocat politicien a souligné que la maire de la Médina est resté serein tout au long de son face-à-face avec le doyen des juges.

«On a tout fouillé, on a tout regardé, mais Bamba est resté zen. Un maire responsable qui ne peut pas être un voyou ou un assassin. On parle d’association de malfaiteurs, mais Bamba Fall est loin de tout cela. Il n’est ni assassin ni malfaiteur. Au contraire, c’est un bienfaiteur, un maire, un magistrat, un homme aimé, choisi et élu par sa population. C’est un maire serein, un homme innocent, sage, honnête, sérieux, travailleur qu’on a vu aujourd’hui devant un juge qui doit poser toutes les questions possibles, mais Bamba a montré, toujours, qu’il est innocent et il le restera».

Il faut souligner que du côté des militants, la mobilisation est toujours au rendez-vous. Mobilisés depuis le début de cette affaire, les partisans du maire de la Médina et certains responsables socialiste proches du maire de Dakar, Khalifa Sall, ont encore répondu massivement présent hier, au tribunal. Ces derniers étaient habillés, pour la plupart, en tee-shirt de couleur rouge, avec comme slogan «Libérez Bamba Fall» mais aussi des écharpes avec des slogans favorables au maire de la Médina.

À la fin de l’audition, Bamba Fall s’est même permis un bain de foule depuis la fenêtre du bureau du doyen des juges d’instruction d’où il a salué pendant quelques secondes ses partisans, sourire aux lèvres.

Galvanisé par cette première apparition publique de leur leader, depuis le 04 janvier dernier, date de son placement sous mandat de dépôt suivi de la déclaration de Me El Hadji Diouf qui disait que l’audition a montré que personne n’a pu relever une quelconque responsabilité du Maire Bamba Fall dans ce qui s’est passé, certains militants ont réclamé sa libération. «Cette nouvelle ne fait que confirmer ce que j’ai toujours dit par rapport à ce dossier.

Sur l’ensemble des vidéos, on ne voit aucunement Bamba Fall. Maintenant, les avocats ont dit qu’ils vont déposer une demande de liberté provisoire, tout ce que nous attendons de la justice de notre pays, c’est qu’elle se range du côté des innocents, en acceptant cette demande. La place de Bamba Fall, et toutes les autres personnes poursuivies dans le cadre de ce dossier, n’est pas dans la prison au moment où les vrais nervis, pourtant bien identifiés dans toutes les vidéos ne sont pas inquiétés
», a martelé monsieur Thiam, un conseil municipal. «On savait que Bamba Fall n’a rien fait et qu’on allait finir par l’innocenter un jour. Bamba Fall est un maire proche de ses administrés, c’est un homme de paix qui travaille à longueur de journée à satisfaire les populations de la Médina. Il n’a rien fait pour être en prison, nous attendons que la justice lui accorde une liberté, c’est le minimum», précise Fatou Wade Thiam, présidente de la section Ps de Ngaraf Gouye Tann de la Médina.

Source: Sud Quotidien
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos