Affrontements entre partisans de Khalifa Sall et Me Sidiki Kaba à Tamba: Barthélémy Dias dans l’œil du cyclone


Rédigé par leral.net le Dimanche 26 Février 2017 à 23:39 | | 0 commentaire(s)|

Affrontements entre partisans de Khalifa Sall et Me Sidiki Kaba à Tamba : Barthélémy Dias dans l’œil du cyclone
Affrontements entre partisans de Khalifa Sall et Me Sidiki Kaba à Tamba : Barthélémy Dias dans l’œil du cyclone
Le maire de Mermoz/ Sacré-Cœur est toujours dans l’œil du cyclone. Barthélémy Dias vient d’être convoqué par le Commissaire de police de Tambacounda. Joint au téléphone, Dias fils de laisser entendre : « Je répondrai à une convocation en bonne et due forme, je ne répondrais pa à une provocation ». Cela fait suite aux affrontements qui ont eu lieu ce dimanche 26 février dans cette partie orientale du pays entre les partisans du maire de Dakar, Khalifa Sall et ceux de Me Sidiki Kaba émaillés par plusieurs blessés, selon des témoins sur place.


Le maire de Dakar, Khalifa Sall et ses camarades qui sont en tournée à Tambacounda furent brutalement accueillis au quartier Dépôt par les partisans de Me Sidiki Kaba, qui considèrent le quartier comme le fief imprenable du ministre de la Justice. Plusieurs blessés ont été enregistrés selon des témoins sur place.

Suffisant pour le commissaire de police de convoque le maire Mermoz / Sacré-Cœur. Mais pour Barthélémy Dias, il n’en est pas question.

« Je répondrai une convocation en bonne et due forme, je n’accepterai pas de répondre à la provocation. Nous avons été agressés par les partisans du ministre Sidiki Kaba. Cela est inacceptable dans un pays qui se respecte. Je rappelle que notre tournée politique a été annoncée et la police n’a pris aucune disposition pour nous protéger.

C’est un coup qui a été orchestré pour saboter notre tournée. Je refuse de répondre à cette provocation parce que je considère que je n’ai rien à dire à la police. Tous ceux qui tenteront de nous empêcher de faire notre tournée politique, ils le font à leurs risques et périls. Nous n’accepterons pas d’aller vers des citoyens en étant porteurs d’une alternance crédible et que des énergumènes se permettent de s’en prendre à nous physiquement », a fait savoir Barthélémy Dias
.

Landing DIEDHIOU, Leral.net