leral.net | S'informer en temps réel

Agriculture: Seuls 13 % de notre production nationale sont transformése

L’Agence d’aménagement et de promotion des sites industriels (Aprosi), a regroupé l’ensemble des acteurs pour un atelier d’échanges autour du thème ‘’Les opportunités de l’investissement privé pour un développement inclusif et durable au Sénégal’’. Il en ressort qu’au Sénégal , seuls 13 % de la production agricole nationale sont transformés.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Novembre 2021 à 09:29 | | 0 commentaire(s)|

Agriculture: Seuls 13 % de notre production nationale sont transformése
Des acteurs de l’agriculture se sont réunis hier, en marge de la Foire internationale de Kaolack (Fika), autour du thème ‘’Les opportunités de l’investissement privé pour un développement industriel inclusif et durable au Sénégal’’.

Le Directeur général de l’Agence d’aménagement et de promotion des sites industriels (Aprosi), Momath Bâ, a souligné, au cours de cette rencontre, que ‘’le Sénégal est un pays largement agricole. Mais, malheureusement, seuls 13 % de sa production est transformée, c’est-à-dire qu’il y a une large marge de progression. Le gouvernement du Sénégal a compris cela et depuis fort longtemps, il a mis en place une politique de développement des agropoles et de l’industrialisation, avec le soutien et l’appui technique de la Banque africaine de développement (Bad), de l’Agence belge de développement’’.

Il souligne qu’à l’instar des autres régions du Sénégal, l’industrialisation à Kaolack est faible et mérite d’être développée. Avec le projet Agropole Centre, la tendance va s’inverser. Il annonce que l’industrie, l’agroalimentaire représente 63 %, la mécanique et la métallurgie 10 %, le bois, le papier, le carton et l’imprimerie sont à 9 %, la chimie et la plastique 7 %, l’énergie 6 %, le textile, l’habillement, les cuirs et peaux 3 %. La part du PIB est passée de 14 % à 23,50 % en 10 ans, à 4 069 milliards FCfa en 2017, soit une hausse de 33,2 % en 10 ans, avec une prépondérance de PMI pour 92,5 %, localisées à Dakar (91 %), à Thiès (5 %), à Saint-Louis (1 %) et à Ziguinchor (1 %).

Avec le Plan Sénégal émergent (PSE), le Sénégal offre de belles opportunités à l’investissement privé, pour le secteur industriel et pour le développement industriel inclusif durable, ajoute le directeur de l’Aprosi. Momath Bâ relève que ‘’ses opportunités sont un climat de paix, une stabilité sociale et une stabilité politique devenus une denrée rare’’. Il reste persuadé que tous ces facteurs font du ‘’Pays de la Téranga’’, un endroit plein d’opportunités, car une multitude de secteurs porteurs s’offrent aux investisseurs privés, l’agro-business, les technologies médicales...

Le président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack, Serigne Mboup, trouve que les commerçants opérateurs économiques doivent être encadrés. Ils doivent être soutenus pour pouvoir prendre en charge les marchés, en ce qui concerne leur construction. ‘’On ne peut pas faire l’industrialisation sans la commercialisation. Le tourisme industriel doit être mieux vulgarisé’’, dit-il.







EnQuête


Titre de votre page Titre de votre page