leral.net | S'informer en temps réel

Agriculture au Sénégal: Pr. Moussa Baldé a donné un cours magistral

Les auditeurs de la Radio futurs médias (RFM) ont été bien servis hier, dimanche. En effet, ils ont été tous accrochés à l'antenne de la RFM, pour ne pas se faire raconter le grand oral, le dernier numéro du mois du Professeur, titulaire en mathématiques de l'Université de Dakar. Le ministre sénégalais de l'Agriculture et de l'Equipement rural, Pr. Baldé, a saisi la tribune du "Grand Jury" de la Rfm, pour convaincre son monde de sa maîtrise de l'agriculture et les orientations données en la matière par le Président Macky Sall, à travers le PSE.


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Février 2021 à 16:32 | | 0 commentaire(s)|

Agriculture au Sénégal: Pr. Moussa Baldé a donné un cours magistral
Le Pr. Moussa Baldé dans un langage cohérent qui obéit à la logique mathématique, a su montrer comment sous l'actuel régime, le développement du Sénégal pourrait reposer sur l'agriculture. Laquelle agriculture qui doit cesser d'être une activité de subsistance pour devenir une agriculture de production, axée sur l'abondance. Comme c'est d'ailleurs l'option de l'Etat aujourd'hui, afin de pouvoir satisfaire le marché national et d'exporter le surplus, tout en transformant fortement pour ainsi, créer une valeur ajoutée.

Il ressort surtout de l'émission que la forte mécanisation de l'agriculture est la principale priorité actuelle de l'Etat dans sa politique agricole. Et c'est en ce sens qu’il faut situer des productions record de la présente campagne, qui ont permis au Sénégal de maintenir une croissance de l'économie nationale en dépit de la prévalence des effets de la Covid-19.

A l'ordre des performances agricoles, le ministre n'a pas manqué de rappeler les évolutions dans d'autres filières, notamment la production du riz où le Sénégal est passé de 450.000 tonnes en 2012 à 1.450.000 tonnes aujourd'hui. Pour ce qui est de l'arachide, on est passé de 1.000.000 de tonnes à 1.800.000 tonnes pour la présente campagne. De quoi donner raison au Président Macky Sall qui, à travers le PSE, continue de doter le pays en équipements pour inaugurer l'ère de la motorisation de l'agriculture au Sénégal.

En plus de la mécanisation, le ministre a informé de la constitution totale du capital semencier à cette date et la sécurisation de l'approvisionnement des huiliers locaux ; d'où sa décision salutaire de rouvrir les exportations de l'arachide. A signaler que le Sénégal fait partie des 3 pays aux côtés du Soudan et des Etats-Unis, dont la Chine accepte les graines pour leur qualité.

Sur la même tribune du "Grand Jury", Pr. Moussa Baldé a salué les efforts de l'Etat pour soutenir les producteurs de riz de la Vallée qui ont été victimes d'attaques de bestioles sur 8.000 hectares et des inondations subies sur 2.000 autres hectares emblavés. Une enveloppe de 1 milliard a d'ores et déjà été dégagée, non sans souligner la pertinence de l'idée qui a milité à la création des agropoles, notamment l'agropole Sud qui se déploie actuellement.

Les autres agropoles Centre et Nord étant en formation. Autant de dispositifs qui permettront la transformation à l'échelle industrielle, des produits locaux. Toutes ces raisons font dire au Professeur Moussa Baldé, qu'avec Macky Sall, l'agriculture cultive l'émergence.

Des perspectives intéressantes pour l'agriculture sénégalaise, il y en a selon le ministre, parce que le pays va de plus en plus avoir des productions record dans toutes les spéculations.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos