leral.net | S'informer en temps réel

Amadou Hott : « Dès janvier 2019, la BAD va lever ses fonds pour l’accompagnement de la phase 2 du PSE »


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Décembre 2018 à 13:09 | | 0 commentaire(s)|

Leral.net - Lors de la journée du Groupe Consultatif 2018 de ce mardi réservée au secteur privé à Paris, le Sénégalais Amadou Hott, Vice-président à la BAD (Banque Africaine de Développement), chargé de l’Energie, de la Croissance verte et du Développement durable a déclaré que les projets du Sénégal du Plan d'Actions Prioritaires (PAP 2019-2023) sont « bancables et fiables » et que dès janvier 2019, la BAD va lever ses fonds pour l’accompagnement de la phase 2 du PSE .
 
A Paris, le vice-président de la BAD, Amadou Hott est revenu sur l’appui de la BAD dans le PAP 2019-2023. Pour lui « la BAD a accompagné le Sénégal quatre fois dès le premier PAP 2014-2018, car, les projets Sénégal sont bancables et fiables. Et c’est la raison pour laquelle, la BAD dès janvier 2019, va commencer à lever ses fonds pour l’accompagnement de la phase 2 du PSE », a promis l’actuel Directeur Général du FONSIS.
 
Amadou Hott a aussi salué les performances économiques du PSE qui assurent et rassurent les institutions internationales et les PTF… avant de terminer son discours par «  Vive le Sénégal, Vive le président Macky Sall, Vive le PSE, Vive la BAD ».
 
Né à Thiaroye Gare le 25 octobre 1972, Amadou HOTT a été nommé Vice-président à la BAD (Banque Africaine de Développement) chargé de l’Energie, de la Croissance verte et du Développement durable. Cette nomination prendra effet le 1er novembre 2016. Il a pour mission, selon les autorités de la BAD, de conduire le Nouveau pacte pour l’énergie en Afrique (New deal for energy in Africa), une initiative historique et ambitieuse qui vise à combler l’énorme déficit énergétique de l’Afrique d’ici à 2025.
 
 Amadou Hott est un cadre de direction de très haut niveau doté de vingt années d’expérience dans le secteur privé, plus précisément dans des domaines tels que les financements structurés, les banques d’investissement, les investissements dans les infrastructures et le développement de solutions énergétiques intégrées.
 
Directeur général du Fonds souverain du Sénégal depuis sa création, il y a lancé d’importantes initiatives d’investissement en infrastructures, notamment des projets d’énergie et d’énergies renouvelables. Il a été également Directeur Général de UBA Sénégal, Président d’AIBD SA (nouvel aéroport de Ndiass) et Directeur de Millennium Finance Corporation pour l’Afrique, structure dans laquelle il était chargé des opérations de financement de projets dans des secteurs tels que l’énergie, l’exploitation minière, les TIC et les services bancaires en Afrique et au Moyen-Orient.
 
Amadou Hott a fait ses études en France, où il a obtenu une licence en économie et un Master en marchés financiers et gestion bancaire à la Sorbonne, à Paris. En 2012, il a été distingué et inscrit dans la liste des Jeunes leaders mondiaux établie par le Forum économique mondial. 







Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos