leral.net | S'informer en temps réel

Aminata Touré, trafiquante de CV ? Par Ibrahima Sadikh Ndour Seneplus.com

Toute personne attentive a pu remarquer le titre pompeux de «Dr» (Docteur) que lui sert sa cellule de communication. Qui peut affirmer, avec exactitude, le sujet de sa thèse, le lieu et l’année de sa soutenance ainsi que les publications subséquentes ...


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Novembre 2018 à 13:33 | | 0 commentaire(s)|

Le cas de l’ex-premier ministre Aminata Touré est pathologique. Il est symptomatique et représentatif de notre classe politique actuelle : mentir, toujours mentir, se tailler de beaux rôles qu’on a jamais joués dans sa vie, se verser dans la manipulation de l’opinion publique (avec la complicité et la complaisance de la presse).

Le dessein ultime de ce spectacle permanent d’égocentrismes est de s’accorder une importance et une crédibilité dont ne saurait disposer. Et, subséquemment, parvenir à se tailler une place dans le cercle restreint du Président de la République, gage d’un accès privilégié aux prébendes et sinécures de la République.

Toute personne attentive a pu remarquer le titre pompeux de «Dr» (Docteur) que lui sert sa cellule de communication. Qui peut affirmer, avec exactitude, le sujet de sa thèse, le lieu et l’année de sa soutenance ainsi que les publications subséquentes dans des revues scientifiques d’évaluation par les pairs ? À ma connaissance, personne ! Voici les résultats des investigations menées relativement à ce point noir de son CV qui ressemblerait beaucoup plus à une supercherie. Elles sont factuelles, documentées et prouvées.

Un CV trafiqué ?

Tout indique qu’Aminata Touré ne serait pas titulaire d’un Doctorat en «Management financier international» contrairement à ce qu’affirmait sa biographie officielle diffusée par le Gouvernement du Sénégal. Et ce, suite à sa nomination comme Premier ministre, et en dépit de ce que continuent de prétendre ses «Amis de la diaspora» et sa cellule de communication.

En effet, dans la biographie officielle d’Aminata Touré diffusée par le gouvernement sénégalais (www.gouv.sn), on y apprenait qu’elle a couronné son «cursus universitaire à l’École internationale de management de Paris III par l’obtention d’un PhD en Management financier international ».

Pour celles et ceux qui connaissent Paris III (L’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), cette université est exclusivement dédiée aux Humanités (www.univ-paris3.fr ). On y apprend et on y sort diplômé en Arts du spectacle, en Information & Communication, en Sciences du langage, en Langues, en Lettres et en Sciences humaines & sociales, mais non en «Management financier international».

Donc, chose gravissime, la biographie officielle de la dame diffusée par le gouvernement recèle des informations fausses et trompeuses que seule l’intéressée aurait pu inclure dans son CV présenté lors de sa nomination. En tant que Première ministre.

Sur la page Facebook des «Amis de Mimi Touré de la Diaspora», il y est écrit que «Dr Aminata Touré» est titulaire d’un «doctorat en management financier international de l’École internationale de management de Paris». On note que l’établissement où elle a obtenu son «Doctorat» change dans ce document.

Ce n’est plus Paris III comme mentionné dans le communiqué officiel du gouvernement sénégalais, mais «l’École internationale de management de Paris» tout simplement. Vérifications faites, on trouve que cet établissement existe bel et bien (www.eimparis.com ).

Toutefois, cet établissement n’a pas de programme doctoral. Il est plutôt orienté vers la pratique professionnelle et, dans le domaine du management, il n’offre que deux diplômes du niveau BAC + 5 ans.

Deux vérifications supplémentaires ont été effectuées. La première vérification a été faite sur les bases de données du Ministère français de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid20185/la-formation-doctorale.html ). Elle a permis de découvrir que sur les 273 écoles doctorales accréditées par l’État français dans les établissements autorisés à délivrer le doctorat, «l’École internationale de management de Paris» n’y figure pas (appliweb.dgri.education.fr/annuaire/selectEd.jsp ).

La seconde vérification a été menée sur le site qui recense l’ensemble des thèses de doctorat soutenues en France depuis 1985 jusqu’en 2016 (www.theses.fr ). Sur les 395542 thèses de doctorat soutenues et recensées à ce jour, seules deux (2) ont été défendues par des personnes répondant au nom d’Aminata Touré : une thèse de doctorat en Médecine (biologie moléculaire et cellulaire) soutenue en 2000 et une autre récemment défendue en 2015 en Droit privé.

Pour conclure sur ce point, que ce soit à Paris III ou à l’École internationale de management de Paris, les faits relatés ci-dessus prouvent, sans équivoque possible, qu’Aminata Touré ne disposerait pas d’un Doctorat ou d’un Ph.D en «Management financier international». Elle aurait badigeonné son CV pour se prévaloir d’un titre et d’un diplôme qu’elle n’aurait pas eu.





Ibrahima Sadikh Ndour
Source : http://www.seneplus.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos