leral.net | S'informer en temps réel

Amy Mbacké Thiam, championne du monde 2001: «Le président Diack a permis aux athlètes africains d’atteindre les sommets»

«C’est un sentiment de tristesse et de regret. On a perdu un père, un passionné du sport, un combattant, qui a tout fait pour le sport sénégalais, africain et mondial. C’est grâce à lui, à sa vision, que je suis devenue championne du monde en 2001. En ouvrant un centre à Dakar en 1998, il a permis aux athlètes africains d’atteindre les sommets ».


Rédigé par leral.net le Dimanche 5 Décembre 2021 à 10:56 | | 0 commentaire(s)|

Amy Mbacké Thiam, championne du monde 2001: «Le président Diack a permis aux athlètes africains d’atteindre les sommets»
« Quand il a été élu président au congrès de l’IAAF en 2001 à Edmonton où j’avais remporté la médaille, le président et moi avions eu des chemins croisés. Pendant longtemps, il nous enseignait des valeurs, du courage. Le président Diack était un innovateur. La vision qu’il avait de l’athlétisme mondiale.

En 2001, c’était la première fois qu’on prenait les championnes du monde avec des primes d’argent. Je me rappelle des voitures que l’on exposait sur la pelouse à Göteborg. Quand il me remettait ma médaille, il me disait que je devrais empocher 68 000 dollars. C’était motivant. J’étais fière de voir le Centre international de Dakar se concrétiser. »


Titre de votre page Titre de votre page