leral.net | S'informer en temps réel

Amy Sarr Fall, Directrice d'"Intelligences" magazine : « Il est important, quand on est une femme, de ne pas chercher à se poser en victime... »

C’est l’une des rares femmes, pour ne pas dire la seule, à diriger un organe de presse au Sénégal. Directrice du magazine «Intelligences», au siège duquel on la retrouve, Amy Sarr Fall est une passionnée. Passionnée de communication, passionnée par son pays. Elle se définit comme une Sénégalaise fière de l’être, qui veut toujours se faire distinguer comme telle.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Avril 2015 à 04:14 | | 0 commentaire(s)|

Amy Sarr Fall, Directrice d'"Intelligences" magazine : « Il est important, quand on est une femme, de ne pas chercher à se poser en victime... »
«Le Sénégal est un pays tellement riche et uni, que tout le monde devrait en être fier et revendiquer cette appartenance, estime-t-elle. Je mets toujours en avant cette identité nationale». Née à Dakar il y a une trentaine d’années, Amy Sarr Fall a fait ses études au lycée international bilingue de Dakar et a obtenu le Bac international. Le débit posé, l’allure simple et élégante, elle se raconte sans fioritures. Son enfance, elle s’en souvient avec nostalgie. «J’ai été très couvée par mes parents, dont je suis la fille aînée, ils étaient très rigoureux avec nous, mais aujourd’hui, je ne le regrette pas. Raison pour laquelle à chaque fois que je parle aux jeunes, je leur demande d’être reconnaissants envers leurs parents en faisant tout pour réussir.» La Directrice d’«Intelligences» magazine ne manque justement pas d’occasions pour parler aux jeunes, étant très souvent sollicitée pour animer des conférences ou faire des communications dans des universités ou autres.

Amy Sarr Fall a fait ses études supérieures à l’université américaine de Paris et est diplômée en communication internationale et administration des affaires internationales. «J’ai choisi ces deux filières parce que le contexte dans lequel j’étais, m’a beaucoup marquée, explique-t-elle. Il y avait cent nationalités dans cette université, et j’avais envie de pouvoir communiquer avec tout le monde, je voulais comprendre la communication et l’administration des affaires me permet de gérer les miennes aujourd’hui». Après l’obtention de ses diplômes, elle travaille dans la communication aux Etats-Unis, ce qui lui a permis de rencontrer le Président américain, Barack Obama, lors de sa première campagne électorale. Quid de la mise sur pieds du magazine «Intelligences» ? Elle répond à un besoin de sensibiliser et d’aider les gens à communiquer sur des sujets concernant le développement. «Je voyais des Sénégalais motivés et engagés, dans la santé, la culture, l’éducation… j’ai donc décidé de lancer un magazine d’informations générales qui couvrirait aussi la politique, mais dans un esprit fidèle à nos valeurs». Présent sur la scène médiatique depuis 2010, le magazine «Intelligences», dirigé de main de… maîtresse par Amy Sarr Fall, fait le buzz dans la presse sénégalaise. «Il est important quand on est une femme, de ne pas chercher à se poser en victime, rien n’est facile dans la vie, soutient-elle. Il faut se battre et faire ses preuves, dans la dignité et en gardant la foi, il y aura toujours des gens qui chercheront à nous décourager ou à détruire notre crédibilité, et c’est ce qui est le plus difficile, mais il faut être optimiste». La foi dans le leadership féminin et dans le potentiel de la jeunesse en bandoulière, Amy Sarr Fall leur réitère son slogan : «être des citoyens acteurs de développement et non spectateurs du développement», avec foi, détermination et conviction.



T. Marie Louise Ndiaye L’OBS



Cliquez-ici pour regarder plus de videos