leral.net | S'informer en temps réel

Ansoumana Dione : « Et si Wade n’est pas candidat en 2012 ? »

Celui qui se dit « candidat du peuple » croit savoir que le président Wade ne se présenterait pas en 2012 pour un troisième mandat. Ansoumana Dione qui prétend être dans le secret des dieux, pardon de Wade, est convaincu que le « pape du Sopi » ne va pas s’amuser à donner au peuple l’occasion de l’écarter. Lisez le texte in-extenso.


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Juillet 2010 à 18:33 | | 0 commentaire(s)|

Ansoumana Dione : « Et si Wade n’est pas candidat en 2012 ? »
La question est importante, du moment que des leaders de l’opposition réclament le départ du Président Abdoulaye Wade du pouvoir, avant 2012. Alors, que diront-ils d’autre, au cas où il n’est pas candidat à cette élection présidentielle ? Qui sera, aussi, le candidat de la mouvance présidentielle ?

En 2000, c’est le peuple sénégalais lui-même qui avait exigé et obtenu le départ du régime socialiste. Aujourd’hui, c’est ce même parti, appuyé par ceux-là même qui l’avaient combattu, qui demande le départ du régime actuel, pourtant, démocratiquement, réinstallé par ce même peuple, en 2007. Alors, peut-on être plus royaliste que le roi ? Doivent-ils profiter des souffrances des populations pour vouloir seulement étancher leur soif de gouverner ? Non, ce n’est pas normal et leur attitude prouve nettement, d’ailleurs, qu’ils manquent d’arguments pour convaincre les citoyens qu’ils prétendent diriger.

Depuis l’annonce de ma candidature, je ne cesse de me prononcer sur des questions essentielles du pays. Cette fois ci, j’attire l’attention de l’opinion nationale sur un fait qui va totalement bouleverser le schéma politique du Sénégal. Oui, le Président Abdoulaye Wade ne sera pas candidat à l’élection présidentielle de 2012. D’abord, il faut connaître l’Homme en personne. Il est ce rusé auquel le Président poète, Léopold Sédar Senghor faisait allusion, en le surnommant « Ndiombor », ce Lièvre qui passait tout son temps à tromper « Bouki », l’Hyène, croyant être plus malin que lui. Pour moi, la déclaration de sa candidature veut dire clairement qu’il ne participera pas à cette élection présidentielle.

Qui connaît bien Maître Abdoulaye Wade qui se croit être le meilleur des sénégalais, sait qu’il n’organisera pas une présidentielle pour la perdre. Néanmoins, sa non participation à cette élection présidentielle ne sera pas sans importance pour la paix et la stabilité du pays. Car, contrairement à Abdou Diouf, le Président Abdoulaye Wade ne va jamais admettre une défaite que le peuple lui réserve et dont il est conscient, malgré la victoire prédite par la plupart de ses partisans qui ne se soucient que de leurs intérêts personnels. Malheureusement, cela entraînera le Sénégal dans une situation catastrophique que personne ne souhaite. Alors, ce qu’il avait toujours refusé et réussi, quand il cherchait le pouvoir, va se produire, inévitablement : il marchera sur des cadavres pour sortir du Palais de la République qu’il considère déjà comme sa propre demeure.

Celui qui se dit « candidat du peuple » croit savoir que le président Wade ne se présenterait pas en 2012 pour un troisième mandat. Ansoumana Dione qui prétend être dans le secret des dieux, pardon de Wade, est convaincu que le « pape du Sopi » ne va pas s’amuser à donner au peuple l’occasion de l’écarter. Lisez le texte in-extenso.

La question est importante, du moment que des leaders de l’opposition réclament le départ du Président Abdoulaye Wade du pouvoir, avant 2012. Alors, que diront-ils d’autre, au cas où il n’est pas candidat à cette élection présidentielle ? Qui sera, aussi, le candidat de la mouvance présidentielle ?

En 2000, c’est le peuple sénégalais lui-même qui avait exigé et obtenu le départ du régime socialiste. Aujourd’hui, c’est ce même parti, appuyé par ceux-là même qui l’avaient combattu, qui demande le départ du régime actuel, pourtant, démocratiquement, réinstallé par ce même peuple, en 2007. Alors, peut-on être plus royaliste que le roi ? Doivent-ils profiter des souffrances des populations pour vouloir seulement étancher leur soif de gouverner ? Non, ce n’est pas normal et leur attitude prouve nettement, d’ailleurs, qu’ils manquent d’arguments pour convaincre les citoyens qu’ils prétendent diriger.

Depuis l’annonce de ma candidature, je ne cesse de me prononcer sur des questions essentielles du pays. Cette fois ci, j’attire l’attention de l’opinion nationale sur un fait qui va totalement bouleverser le schéma politique du Sénégal. Oui, le Président Abdoulaye Wade ne sera pas candidat à l’élection présidentielle de 2012. D’abord, il faut connaître l’Homme en personne. Il est ce rusé auquel le Président poète, Léopold Sédar Senghor faisait allusion, en le surnommant « Ndiombor », ce Lièvre qui passait tout son temps à tromper « Bouki », l’Hyène, croyant être plus malin que lui. Pour moi, la déclaration de sa candidature veut dire clairement qu’il ne participera pas à cette élection présidentielle. Qui connaît bien Maître Abdoulaye Wade qui se croit être le meilleur des sénégalais, sait qu’il n’organisera pas une présidentielle pour la perdre.

Néanmoins, sa non participation à cette élection présidentielle ne sera pas sans importance pour la paix et la stabilité du pays. Car, contrairement à Abdou Diouf, le Président Abdoulaye Wade ne va jamais admettre une défaite que le peuple lui réserve et dont il est conscient, malgré la victoire prédite par la plupart de ses partisans qui ne se soucient que de leurs intérêts personnels. Malheureusement, cela entraînera le Sénégal dans une situation catastrophique que personne ne souhaite. Alors, ce qu’il avait toujours refusé et réussi, quand il cherchait le pouvoir, va se produire, inévitablement : il marchera sur des cadavres pour sortir du Palais de la République qu’il considère déjà comme sa propre demeure.

VISITEferloo



Cliquez-ici pour regarder plus de videos