a
leral.net | S'informer en temps réel

Appel à la citoyenneté : et si la bonne gouvernance en était la clef de voûte ?

Le discours à la nation du Président Macky Sall, appelant au retour aux valeurs citoyennes et républicaines, le 3 avril, a été, pour une large part, salué par la classe politique. Une citoyenneté qui devra, toutefois, être une valeur transversale partagée et incarnée par tous.


Rédigé par leral.net le Jeudi 4 Avril 2019 à 19:00 | | 0 commentaire(s)|

La réaction du porte-parole du Pds après le discours du Président de la République paraît déroutante. Babacar Gaye a d’ailleurs été stoppé par le journaliste de la RFM qui l’interviewait, mercredi, sans doute pris de court par le discours plus qu’approbateur du responsable du Pds à l’endroit de Macky Sall.

« C’est comme si on vient d’avoir un Président de la République », a, en effet, déclaré Babacar Gaye, dithyrambique d’éloges après la déclaration du chef de l’Etat. L’avenir permettra, sans doute, de décrypter ces applaudissements soudains retentissants de Babacar Gaye.
Mais il faut le dire, ce discours qui appelle la jeunesse à respecter la famille et les parents, qui invite au civisme, au sens du bien commun, au respect des symboles de l’Etat, de la Nation et de la République, est à plus d’un titre unificateur.

Et c’est vrai, cette jeunesse a besoin de repères. Elle a besoin d’exemples et de références pour mieux se conformer aux valeurs citoyennes et républicaines. Des modèles qu’elle cherchera forcément, en dehors du cadre familial, chez les dirigeants et les autorités de ce pays. Dans leurs comportements de tous les jours. Dans leur gestion des affaires publiques.
A l’heure du bilan, à l’issue de son premier septennat, nombreux sont les observateurs qui ont décerné une note passable, pour dire le moins, à l’épreuve de la gouvernance du régime de Macky Sall.

Cela, d’autant plus que la gouvernance vertueuse a été un pan essentiel du discours du chef de l’Etat au moment de prendre les rênes du pays.

Le prochain quinquennat de Macky Sall sera forcément une session de rattrapage pour l’équipe gouvernementale et les autorités en place. L’invite de Macky Sall a sans doute été implicite dans ce sens, mais Idrissa Seck, lui, a tenu à l’exprimer de manière très explicite. « Les autorités doivent donner l’exemple de la citoyenneté », a dit en substance l’ancien Premier ministre, en réponse à l’appel du chef de l’Etat.

Nul doute que le Président de la République et son équipe sauront en tenir compte au cours de l’acte 2 de son magistère.

Car, faut-il, le rappeler, le seul enjeu, désormais, pour Macky Sall au sortir de ce prochain quinquennat, est de franchir cette grande porte qui mène vers l’histoire.







Bachir Seck



Cliquez-ici pour regarder plus de videos