leral.net | S'informer en temps réel

Apres sa « bourde » sur 2Stv, Pape Maël Thiam et Abdou Mbow s’érigent en boucliers pour le ministre de l’intérieur


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Février 2018 à 10:17 | | 0 commentaire(s)|

Malgré la « bourde » d’Aly Ngouille Ndiaye, ses camarades de parti refusent de le lâcher. En effet, souligne l’administrateur de l’Alliance pour la République (Apr), Pape Maël Thiam, « c’est la même administration qui a organisé les élections en 2012, qui est toujours en place. Donc, je crois que le ministre de l’Intérieur ne peut impacter sur le résultat des élections. Comme vous le savez, Aly Ngouille Ndiaye est un grand professionnel, un polytechnicien et sait faire la part des choses. Le ministre Aly Ngouille Ndiaye a seulement eu la franchise de manifester son appartenance mais nous tous, avons une appartenance.

La neutralité n’existe pas à vrai dire. Mais, il faut savoir que lie ministre de l’Intérieur ne peut influencer l’organisation des élections mais également le vote des Sénégalais. Ça, il faut le reconnaïtre quand même. Nous sommes au Sénégal et nous nous connaissons tous. Je pense donc que ce n’est pas les positions du ministre de l’Intérieur qui fera changer le résultat des urnes. L’élection présidentielle est, à mon avis, le rendez-vous d’un homme avec son peuple. C’est le peuple qui choisira pour qui voter. Donc, je pense que l’opposition gagnerait à aller travailler et trouver des stratégies, c’est mieux que de polémiquer sur des non sujets. La sortie de Aly Ngouille Ndiaye est vraiment un non sujet
», soutient le vice-président du Haut Conseil des collectivités territoriales.

De son côté, le porte-parole adjoint de l’Alliance pour la République estime que l’opposition manque d’idées, raison pour laquelle elle cherchait à transformer les propos du ministre de l’Intérieur. « Si vous vous rappelez bien, l’opposition se mettait à critiquer le fichier électoral, ce, en disant que ce n'était pas fiable mais vous avez bien vu ce qui s'est passé. Des observateurs indépendants sont venus diagnostiquer le fichier et ont fait savoir qu’au terme de leur travail que plus que 98% du fichier est bon. Ne sachant plus que faire et n’ayant pas quoi dire, ils veulent déformer les propos d’Aly Ngouille Ndiaye », explique Abdou Mbow, vice-président de l’Assemblée nationale.

Poursuivant, Abdou Mbow rappelle qu’on doit savoir que « le ministre de l’Intérieur est malgré tout un responsable politique de l’Apr et maire d’un commune ». Et le responsable politique à Thiès de soutenir en conclusion : « Donc, il a le droit de dire ses souhaits. Mais il faut le souligner, ce n’est pas Aly Ngouille Ndiaye qui organise les élections mais plutôt l'administration sénégalaise. Et depuis 2000, ça a été comme ça. Donc, si j’ai des conseils à donner à l’opposition, c’est d’aller travailler au lieu de polémiquer pour rien. Parce que l’élection présidentielle est prévue pour le 24 février 2019. Car, le décret a été déjà signé par le président de la République ».





Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos