leral.net | S'informer en temps réel

Après s`être fait enrôler hier à l`école BAD à la Riviera : Gbagbo à propos des affrontements à Séguéla : "Ce sont des soubresauts mais nous tenons le cap"

Le président de la République Laurent Gbagbo s’est fait enrôler hier, mardi 25 novembre 2008, au groupe scolaire BAD de la Riviera Golf.

Le Président Laurent Gbagbo est arrivé hier, mardi 25 novembre à 12 heures 32 minutes sur le lieu de l’enrôlement. Il a été accueilli par le président de la Commission Electorale Indépendante, Robert Mambé. Il avait à ses côtés, le maire de Cocody Gomont Diagou, le chef de cabinet du Chef de l’Etat et le Conseiller spécial chargé de la Communication Silvère Nebout.


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Novembre 2008 à 16:44 | | 0 commentaire(s)|

Après s`être fait enrôler hier à l`école BAD à la Riviera : Gbagbo à propos des affrontements à Séguéla : "Ce sont des soubresauts mais nous tenons le cap"
Pendant 30 minutes, le chef de l’Etat s’est prêté aux formalités d’enrôlement à l’école primaire publique les jardins. A la fin de l’opération, le chef de l’Etat s’est prêté à quelques questions des journalistes.

Evoquant l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs, le Président de la République estime qu’elle se passe très bien: «Du fait de la méfiance des hommes politiques, il y a quelques lenteurs. Mais l’opération se déroule très bien». S’agissant du prolongement de l’opération, après la date limite que réclament déjà certaines personnes, le chef de l’Etat pense que chacun est libre de dire ce qu’il veut, mais qu’il appartient aux responsables de décider. Dans le cas d’espèce, le président de la République indique qu’il appartient au président de la Commission Electorale Indépendante d’apprécier et de prendre la décision qui convienne.

Enfin les derniers affrontements entre les hommes du Premier ministre Soro et les pro-IB à Séguéla n’ont pas échappé aux journalistes. A ce sujet, le Président Gbagbo estime que ces affrontements sont des soubresauts qui ne sauraient remettre fondamentalement en cause le processus de paix. «Je vous ai déjà dit qu’on ne sort pas d’une guerre comme on sortirait d’un dîner de gala. Ce qui s’est passé à Séguéla, ce sont des soubresauts. Mais nous tenons le cap. Nous allons vers les élections et donc vers la fin définitive de la guerre», estime le président Gbagbo.

Intervenant, à la suite du chef de l’Etat, le président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), a indiqué que les nouvelles dates des élections seront connues fin janvier après la réunion de Cadre Permanent du Concertation (CPC) qui se tiendra à Ouagadougou.
Par ailleurs, le président de la CEI a indiqué qu’à la fin de l’opération à Abidjan, on sera autour de 1,5 million d’enrôlés. Et à Bouaké, le nombre sera autour de 11 mille.


Boga Sivori bogasivo@yahoo.fr

leral .net

Titre de votre page Titre de votre page