leral.net | S'informer en temps réel

Arrestation de 8 pêcheurs à Mbour: Ils avaient kidnappé et séquestré un commandant de la marine...


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Décembre 2017 à 13:59 | | 0 commentaire(s)|

Arrestation de 8 pêcheurs à Mbour: Ils avaient kidnappé et séquestré un commandant de la marine...
Huit pêcheurs sénégalais débarquent à Mbour avec un commandant de la Marine nationale guinéenne, en début de semaine, suite à l’arraisonnement de leur pirogue. La Police saisie des faits par le service départemental des pêches de Mbour, a placé les mis en cause en garde-à-vue.

Selon des sources proches de l’enquête, les faits remontent au samedi 16 décembre 2017, à 8 heures 30 minutes. Des piroguiers mbourois au nombre de neuf, non détenteurs de licence de pêche, ont été surpris, par une patrouille de la marine guinéenne, en train de pêcher dans les eaux territoriales guinéennes. La patrouille, à bord d’une vedette dénommée ‘’Touba‘’, parvient à arraisonner l’embarcation des pêcheurs sénégalais. La marine guinéenne embarque dans la vedette le nommé Yague Mar Mbaye, le conducteur de la pirogue et fait cap sur la base militaire de Koukoudé (Guinée Conakry). Elle prend le soin de mettre le commandant Kaly Traoré à bord de la pirogue, pour la même destination Koukoudé, à une heure des lieux.

Selon des sources informées, le commandant Kaly Traoré accuse le nommé Mouhamadou Guèye de l’avoir violenté avant de le ligoter et de jeter son arme de type Kalachnikov avec un chargeur de trente munitions, en pleine mer tous comme ses galons en fer de commandant et son téléphone portable.

Ce dernier, dégage en touche et reconnaît avoir pris l’arme, à cause d’une bagarre qui s’en est suivie et qui est à l’origine de la chute du fusil en mer. Le commandant guinéen fait état d’un (cas) précédent similaire, œuvre de pêcheurs sénégalais qui, sommés de rejoindre Koukoudé, auraient pris le large pour laisser une partie de leurs membres d’équipage entre les mains de la marine guinéenne. Les mis en cause attendent d’être présentés au parquet de Thiès.




Sud Quotidien










Hebergeur d'image