leral.net | S'informer en temps réel

Arrêt du recouvrement des taxes, suspension du nettoyage, fermeture du bureau de l’état-civil : La commune de Ourossogui en zone trouble

L’arrêt des différents services municipaux dans la commune de Ourossogui, voilà bientôt, une semaine, est à l’origine d’une ambiance pesante dans la ville économique, où les supputations vont bon train.


Rédigé par leral.net le Mercredi 29 Septembre 2021 à 10:40 | | 0 commentaire(s)|

Arrêt du recouvrement des taxes, suspension du nettoyage, fermeture du bureau de l’état-civil : La commune de Ourossogui en zone trouble
La fermeture des services de l’état-civil, de la collecte des taxes municipales et du service de nettoiement, d’abord concédée à «une délégation spéciale», a été finalement attribuée au maire de la ville qui en aurait formulé la volonté selon certaines indiscrétions. Une prise de décision qui agite le landerneau politique, qui verse dans des supputations animées par les adversaires du maire et ses partisans qui s’érigent en bouclier de leur mentor.

Critiquant la gestion de la commune, au regard des problèmes notés dans la perception des taxes et de leur comptabilisation, des affidés du clan animé par le secrétaire général de l’ARTP, Samba Alassane Thiam, ont demandé à l’administration de «tirer les conclusions nécessaires pour sauver la commune».

Il en est de même du côté de la coalition pour «lLavenir de Ourossogui», une faction de Benno Bokk Yakaar conduite par l’ancien maire Samba Ciré Dia, qui, après avoir condamné la fermeture des services de l’institution, a sollicité des autorités administratives, «la reprise immédiate des activités de la mairie».

«Le constat est que rien ne marche, les différents services sont aux arrêts. Les populations que nous sommes, avons besoin d’être informées, mieux les parents d’élèves ont besoin de pièce d’état-civil pour leurs enfants en cette veille de la rentrée des classes. La situation est plus que catastrophique, car la capitale économique est restée plusieurs jours sans collecte», déclare Amadou Dia, un membre de la coalition.

Membre du Conseil municipal, Abdourahmane Bâ explique que «i[c’est la première fois qu’ [il] voit ça]i». «Les conseillers sont surpris et désorientés de la situation. Même ceux qui viennent de l’extérieur, nous disent que, “c’est un fait inédit, ce qui se passe chez vous”», explique-t-il.

Le Maire «porté disparu»

L’arrêt des activités des différents services de la mairie, qui continue d’alimenter la chronique politique du coin, est bien suivi par les autorités administratives. En l’absence du maire et du secrétaire municipal, le percepteur régional a, selon une source, procédé à la récupération des tickets de recouvrement des taxes depuis le 19 septembre 2021.

Pour plus «de diligence, l’Etat a jugé légitime de récupérer les tickets, dès lors que la mairie qui capitalise un personnel de près de 89 agents, dont 12 collecteurs, est sans surveillant comptable», explique notre interlocuteur.

Du côté des partisans du maire, la fermeture des différents services de la mairie porte un autre esprit. Un membre du cabinet du maire qui a communiqué avec la presse, a indiqué que «face aux rumeurs, d’avoir la bonne information».

Avant de déclarer que, «c’est le maire de la commune de Ourossogui qui a gelé les postes, dans l’initiative de redéployer le personnel de la commune pour être en règle avec le décret fixant les organigrammes types des collectivités territoriales.

A cet effet, une note de service a été sortie pour demander au personnel d’attendre l’opérationnalisation du mouvement interne (…)
».

Une déclaration qui ne porte pour l’heure que les attributs d’un point de vue en provenance d’un partisan, dès lors qu’aucune note officielle du maire et encore moins une déclaration, n’ont été rendues publiques par ce dernier, jusque-là injoignable. Un silence assourdissant de la part du premier magistrat de la ville, malgré la particularité de la situation, qui a fini de prendre une place au cœur du jeu politique de la commune, en ouvrant désormais une autre voie de contestation pour ses adversaires. En l’occurrence, une grande faille dans la conduite des affaires de la cité.






Sud Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page