leral.net | S'informer en temps réel

Attribution de 3 000 parcelles aux Lébous : Diass réserve son accord


Rédigé par leral.net le Lundi 28 Juin 2021 à 11:41 | | 0 commentaire(s)|

Les 3 000 parcelles que le Président Macky Sall aurait promises aux Lébous de Dakar suscitent des réactions d’indignation dans la localité. La commune de Diass se veut claire : Elle ne cédera aucun cm2 pour loger une ou des communautés dans son périmètre communal, rapporte Le Quotidien.

Selon le maire de la commune qui faisait face à la presse ce week-end, la commune de Diass a plus besoin d’assiettes foncières pour permettre une extension des villages. Cela, vu que plusieurs projets de l’Etat sont en exécution dans sa commune. «La municipalité n’a pas été officiellement saisie sur l’attribution de 3 000 ha dans le pôle Daga-Kholpa. Même si cette éventualité arrivait, Diass ne dispose d’une assiette foncière pour abriter 3 000 parcelles», explique le maire de Diass, qui apporte «un démenti cinglant à l’information selon laquelle cette attribution serait dans les clauses du pôle urbain Daga-Kholpa». «Depuis le début des discussions sur le pôle urbain, il n’a jamais été question du transfert d’une quelconque communauté à Diass. Les villages ont toujours réclamé une extension de leurs périmètres, car les espaces manquent dans la commune», déclare Cheikh Tidiane Diouf.

Aujourd’hui, la commune abrite l’Aibd, le pôle urbain Daga-Kholpa et une partie du futur port de Ndayane. Elle est à l’étroit et n’est plus en «mesure d’accueillir d’autres projets sur le territoire communal». «A cause de cette situation, les villages sont confinés, sans possibilité d’extension, alors que l’augmentation de la population nécessite un élargissement de l’assiette foncière. L’Etat devrait revoir même sa position par rapport au foncier de Diass. Nous sollicitons la modification des décrets présidentiels sur le foncier de Diass», explique Cheikh Tidiane Diouf.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page