leral.net | S'informer en temps réel

Aujourd’hui 19 mai 1893 : la bataille de Douentza entre Ahmadou Tall, Alboury Ndiaye Bourba et les colons français

Après l’annexion du Djolof par les Français en 1890, le roi Alboury part vers le Soudan occidental pour chercher du soutien. A l’Est du pays régnent en effet Ahmadou Tall (à Ségou), Samory Touré (Ouassoulou) et Tiéba Traoré (Kénédougou). Avec ces trois résistants, le Bourba Alboury Ndiaye entend faire face et combattre l’avancée des colons. C’est ainsi que sera engagée la bataille de Douentza le 19 mai 1893.


Rédigé par leral.net le Dimanche 19 Mai 2019 à 15:20 | | 0 commentaire(s)|

Aujourd’hui 19 mai 1893 : la bataille de Douentza entre Ahmadou Tall, Alboury Ndiaye Bourba et les colons français
Après la bataille de Dékheulé qui a vu la mort de Lat-Dior, les colons s’intéressent aux territoires sous le contrôle du Bourba Djolof. Conscient de sa vulnérabilité face aux Français mieux entraînés et plus outillés, Alboury signe avec eux, à son corps défendant, un accord de non-agression le 18 avril 1885 en échange de quoi il devrait donner son fils Bouna à l’Ecole des otages. Cependant, le Bourba ne respectera pas son engagement. Quatre ans après, le 24 mai 1890, l’armée des colons envahit Djolof pour détruire et le roi et le pays mais Alboury quitte son royaume à la recherche de renforts. A partir de ce moment, le Djolof devient un protectorat français qui sera confié à Samba Laobé Penda, frère même d’Alboury.

Une fois à Nioro, Alboury se bat aux côtés d’Ahmadou Tall déjà engagé dans une suite de batailles contre les colons français. Malgré des revers successifs, Alboury Ndiaye refuse de capituler et persuade Ahmadou Tall de continuer les hostilités ne serait-ce que pour honorer la mémoire du grand résistant que fut son père. Les combats vont ainsi se dérouler sur tout l’Est du pays, de Bandiagara à Nioro en passant par le Macina, mais à chaque fois ce sont les colons qui prennent le dessus.

Pour sauver ce qui reste de leur armée, Ahmadou et Alboury (Samory et Tiéba n’ayant pas pu se traiter en alliés) n’ont d’autre choix que de quitter Bandiagara. Mais ils ne réussiront pas à tromper la vigilance des colons pendant longtemps. Puisqu’ils seront rattrapés à hauteur de Douentza aujourd’hui le 19 mai 1893. Ahmadou Tall et Alboury vont perdre une bonne partie de leurs hommes (on dénombre des centaines de morts) mais réussiront tout de même à s’échapper après avoir tué le lieutenant Arago.

Senenews.com

La rédaction de leral...

Titre de votre page Titre de votre page