leral.net | S'informer en temps réel

BBY vole en éclats à Diourbel : Le Maire déclare sa candidature et avertit le Président Sall

Le maire de la commune de Diourbel a décidé de rompre les amarres avec la mouvance présidentielle. Il a décidé de ne pas attendre le choix du président de la coalition Benno Bokk Yaakaar, quant au choix du prochain maire de la capitale du Baol. Il a annoncé sa candidature à la prochaine élection municipale. Une décision qui n’a pas laissé indifférent le directeur du Crous de l’UADB de Bambey qui lui demande de justifier les 9 milliards qu’il a eu à gérer depuis 2014.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Octobre 2021 à 10:32 | | 2 commentaire(s)|

BBY vole en éclats à Diourbel : Le Maire déclare sa candidature et avertit le Président Sall
“Ndiareem, kén dou ko tanaal maire’’ (Diourbel n’accepte pas qu’on choisisse pour elle un maire).
C’est en ces termes durs que l’édile de la capitale du Baol a terminé son speech, ce samedi, devant une foule monstre, totalement acquise à sa cause. Malick Fall a choisi de rompre avec la coalition Benno Bokk Yaakaar qui l’avait investi député, lors des élections législatives de 2017.

Très en verve, Malick Fall a martelé : “On refuse qu’une personne choisisse un maire à notre place. Personne ne doit choisir un maire pour la population de Diourbel. En 2014, nous avions une liste citoyenne et nous avions gagné les élections. C’est par la suite qu’on est allé en coalition avec Macky Sall, lors de la Présidentielle.’’

Le maire dit être toujours membre de la mouvance présidentielle.

“Jusqu’à présent, je fais partie de la mouvance présidentielle. Mais pour les élections locales, de mon point de vue, je ne pense pas qu’on doit choisir un candidat outre que celui que les électeurs auront choisi. Le maire, d'abord, doit être local, habiter dans la localité. Il doit être en mesure de régler les problèmes quotidiens des populations. Il doit être, donc, en permanence dans la commune de Diourbel. Nous avons jugé bon, après plusieurs réflexions avec le mouvement que je dirige, de décider à nouveau, au niveau local, d’avoir notre propre liste et après faire équipe avec les autres coalitions, si possible et d’aller, comme en 2014, aux élections sous notre bannière’’.


Cependant, Malick Fall a tenu à préciser qu’il n’a pas de problèmes avec le chef de file de la mouvance présidentielle, encore moins avec les responsables de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Il compte, dès cette semaine, déposer la caution de 15 millions exigée pour une participation au scrutin du 23 janvier 2022.

Moustapha Guèye demande à Malick Fall de justifier les 9 milliards reçus depuis 2014
Cette sortie du député-maire de Diourbel a fait réagir Moustapha Guèye. Le directeur du Centre régional des œuvres universitaires (Crous) de l’université Alioune Diop de Bambey et non moins un des responsables de l’APR (Alliance pour la République) lors d’un meeting d’investiture de sa candidature au poste de maire de Diourbel, s’est interrogé sur les réalisations du maire, depuis son élection.

Moustapha Guèye lui demande de justifier les neuf milliards qu’il a reçus, depuis neuf ans. “Depuis neuf ans, chaque année, on lui remet un milliard. Où est-ce qu’il a mis cet argent ? Il faut qu’il nous édifie’’.

Pour Moustapha Guèye, il est temps que la mairie de Diourbel soit dirigée par un maire qui habite le quartier Médinatoul. S’adressant à son public, Moustapha Gueye s’en est pris au ministre Dame Diop qu’il accuse “de rendre insignifiant la tendance de Moustapha Guèye et celle d’Aminata Tall. Lors de la révision exceptionnelle des listes électorales, nous avons au moins inscrit 80 % des personnes et cela, le président est au courant. Je l’ai dit au président, Dame Diop devait aller à l’assaut du département et nous laisser la commune’’.
Enquête


Titre de votre page Titre de votre page