leral.net | S'informer en temps réel

Babacar Diagne: «Le Sénégal est un grand pays de diplomatie»

Le Sénégal est un ‘’grand pays de diplomatie respecté partout dans le monde’’, a affirmé, jeudi à Dakar, son ancien ambassadeur en Gambie et aux Etats-Unis, Babacar Diagne, estimant avoir ’’beaucoup appris et bénéficié’’ de son ’’aura’’.


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Juillet 2021 à 07:46 | | 0 commentaire(s)|

Babacar Diagne: «Le Sénégal est un grand pays de diplomatie»
’Le Sénégal est un grand pays de diplomatie depuis le temps du président Léopold Sédar Senghor, qui l’avait particulièrement déjà très bien positionnée dans le monde’’, a-t-il notamment indiqué.

S’exprimant dans un entretien exclusif avec l’APS, l’ancien ambassadeur du Sénégal en Gambie et aux Etats-Unis, a reconnu avoir ‘’beaucoup appris et bénéficié du respect’’ dont jouit le pays à l’étranger.

’J’ai beaucoup appris et bénéficié de ce respect et du dynamise de la diplomatie sénégalaise lorsque j’étais ambassadeur, mais encore dans mes missions hors du Sénégal’’, a insisté Babacar Diagne, qui dirige actuellement le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA).

Selon lui, ‘’l’emplacement géographique des locaux’’ des ambassades et résidences des ambassadeurs du Sénégal, montre à quel point, il ‘’est un grand pays de diplomatie’’.

Ancien professeur d’anglais, Babacar Diagne, qui a été formé à l’Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ, France) et Directeur général de la Radiodiffusion Télévision sénégalaise (RTS), a longuement salué la caractéristique du Sénégal comme un pays de paix et de stabilité.

‘’Notre pays est une oasis de paix et de stabilité. Il faut le préserver. Nous ne pouvons pas accepter que nos enfants, avec l’effet du mimétisme, apprennent de mauvaises pratiques, qui ont conduit ailleurs à ce qu’on appelle les enfants soldats’’, a-t-il souligné.

Babacar Diagne, qui fut également conseiller en communication de l’ex-président Abdoulaye Wade (2000-2012), estime que les médias audiovisuels ‘’doivent apprendre et montrer aux enfants les bonnes pratiques’’.

’Il ne faut pas que nos moyens de vivre compromettent nos raisons de vivre’’, a-t-il lancé, citant H. Beuve Méry, fondateur du journal "Le Monde".

Récemment, il a été porté à la tête de la Plateforme des régulateurs de l’audiovisuel des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), lors de la tenue à Dakar d’une assemblée générale élargie à la Guinée.






APS



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page