leral.net | S'informer en temps réel

Babacar Diagne, président du Cnra : "Nous privilégions le dialogue sur la sanction"


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Décembre 2018 à 17:01 | | 0 commentaire(s)|

Babacar Diagne, président du Cnra : "Nous privilégions le dialogue sur la sanction"
Le président du Conseil national de régulation de l'audiovisuel (Cnra), Babacar Diagne, a fait savoir, ce mardi, lors de la cérémonie de présentation des nouveaux conseillers, qu'il privilégie le dialogue dans sa nouvelle mission.

"Certains disent que nous peinons à infliger des sanctions, alors que peiner n'est pas le vrai mot. Nous, nous disons toujours que derrière les dérives, nous voyons des familles. Et avant de vouloir sanctionner, il faut d'abord discuter", a-t-il d'emblée précisé. "Et nous avons dit partout que nous privilégions le dialogue sur la sanction. Parce que je dis souvent que la régulation, c'est du nouveau en Afrique", renseigne Babacar Diagne.

Par rapport aux dérives dans les médias, l'ancien directeur général de la Rts informe : "J'ai appelé certains acteurs et nous avons beaucoup discuté, et nous allons continuer cela. Mais je dis bien que ce sera Advitam Eternam, pour le bien du Sénégal et de la jeunesse."

S'agissant des nouveaux conseillers de régulation, il fait savoir : "Si vous voyez les profils qui composent l'actuel Cnra, vous verrez que c'est des atouts. Nous avons pris Djiby Diakhaté qui est un sociologue réputé, qui a travaillé sur les enfants, sur les femmes et sur les violences. Mais également Ibrahima Sané, qui a fait plus de 30 ans de radio, qui est également un responsable dans ce pays, car il a été député."

"Nous avons une dream team"
En gros, M. Diagne a rassuré qu'ils ont au Cnra "une dream team". Par rapport aux priorités de cette nouvelle équipe, le président Diagne se fixe comme objectif de travailler pour des élections apaisées. "C'est-à-dire faire savoir aux jeunes ce qu'il faut éviter, où prendre les sources, etc. Nos jeunes reporters, très souvent, ils courent parce qu'il y a des partis, alors que ces partis peuvent les manipuler. Et c'est pour cela que nous allons discuter avec les organes de presse", a-t-il dit.

De son côté, Djiby Diakhaté, nouveau conseiller du Cnra, a soutenu qu'en tant que sociologue membre du Cnra, son rôle sera de prévenir les conflits. "Et lorsque les conflits éclatent, voir comment les gérer. Je dis que le Cnra se situe plus dans une perspective préventive que curative. Et pour le préventif, il faut mettre en place un mécanisme qui nous permet d'éviter des problèmes", a conclu le sociologue.

seneweb



Cliquez-ici pour regarder plus de videos