leral.net | S'informer en temps réel

Balla Gaye 2: «Je voulais montrer à Modou Lo que je suis plus fort que lui…»

Il a battu Modou Lo pour la deuxième fois dimanche dernier. Balla Gaye 2 a donc confirmé sa suprématie sur le rock des Parcelles Assainies. Dans cet entretien, le lion de Guédiawaye a décortiqué le combat. Il a aussi encouragé son adversaire qui, selon lui, est un grand champion. Balla a parlé de sa préparation et de ses futurs adversaires.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Janvier 2019 à 12:00 | | 0 commentaire(s)|

Qu’est cela fait de battre encore Modou Lô ?
Balla Gaye 2 : Avant tout, je rends grâce à Dieu. C’est lui qui donne et qui retire. Il m’a donné la victoire, je ne peux que m’en réjouir. C’est un succès comme tous les autres. Que ce soit 1 ou 2 zéro, c’est une victoire. Moi, j’ai tout entendu dans ce combat. Et si j’étais un lutteur fini, je crois que je ne serais pas là aujourd’hui. Je ne suis pas arrivé à ce stade. Mieux, je suis au milieu de ma carrière. Il me reste du chemin à faire. Et je rends grâce à Dieu et mention spécial à mon staff et mon écurie. Que les gens ne soient pas amnésiques. Qu’ils n’oublient pas tout le bien que j’ai réalisé dans l’arène. Ce que j’ai fait dans la lutte, il y en a très peu qui l’ont fait. Il faut savoir aussi, qu'il y aura toujours des hauts et des bas dans la carrière d’un lutteur.

Pourquoi avoir choisi l’Insep pour votre préparation ?
Au sortir de mon combat contre Gris Bordeaux, on m’a traité de tout. Certains disaient même que je ne peux pas battre un lutteur. D'autres parlent de fin de carrière. Raison pour laquelle, Aziz Ndiaye après une discussion franche m’a conseillé d’aller travailler à Paris. Au lieu de trois mois, je devais faire six mois à l’Insep. Mais, à cause d’un agenda chargé, on a du changer le programme. Cela m’a permis d’être au top grâce à mon sérieux, ma concentration et surtout ma détermination. Et le résultat est là.

Vous aviez toujours répété que vous allez le corriger et le battre. D’où puisez-vous cette confiance ?
Seulement dans le travail. Je le dis et je le répète au Sénégal les gens oublient très vite. Cela m’a fait rire de voir certaines personnes émettre des doutes sur mes qualités de bagarreur. Cela prouve qu’ils ont déjà oublié ce que j’ai réalisé dans l’arène. Et un guerrier ne doit pas l’accepter. Cela a été une source de motivation pour moi. Dieu a fait que je sais lutter et je sais me bagarrer. La preuve, j’ai croisé les lutteurs les plus coriaces dans la boxe dans l’arène, mais j’ai toujours réussi à les corriger avant de les battre. Maintenant, je pense que le débat est clos sur ce sujet.

C’est comme si vous vouliez faire à Modou Lô sa fête….
J’avais pris la ferme intention de me bagarrer contre lui.

Vous aviez une dent contre lui ?
Non, du tout. Comme les gens avaient émis des réserves sur mes qualités de puncheurs, je voulais démontrer à mon adversaire que je suis plus fort que lui sur ce plan. C’est tout.

Est ce que la sortie de Yekini en faveur de votre adversaire a été une motivation supplémentaire ?
Comme vous le dites. Je dirais oui ! Il faut que les gens sachent que ce n’est que du sport. Chacun est libre de supporter qui il veut. Cela ne doit pas poser problème. Aussi, le fair-play doit primer au Sénégal. Il est temps qu’on l’accepte. Que ce soit Tyson, Yekini ou Gris bordeaux, mais chacun est libre de supporter le lutteur de son choix.

Tapha Guèye est une référence. Il fait partie des personnes qui nous ont influencés à aimer ce sport. Et je trouve normal qu’il m’épaule dans la préparation. C’est mon père qui lui a enseigné la lutte. Un grand champion est sorti pour prendre position, les gens n’ont rien dit. Mais c’est comme Balla Gaye 2, il y a toujours une polémique.

Quels sont les lutteurs dans votre ligne de mire ?
Pour le moment, je me repose et voilà.
Eumeu Sène refuse toujours de vous accorder une troisième revanche. Qu’en dites-vous ?
Il est libre de le faire. Le gars qui l’a terrassé, je l’ai battu deux fois, même si lui il m’a battu deux fois. Cela veut tout dire.

Son combat contre Modou Lô est d’ailleurs monté…
Ah, ça sera un duel alléchant. Je suis prêt à attendre le vainqueur du combat (Koussi paré rek, na gneuwatt). Balla Gaye 2 est diffèrent des autres lutteurs. Ce que je fais, très peu de lutteurs peuvent le réaliser. Et je pèse bien mes mots.

Quelle est la différence entre le premier combat et celui de dimanche dernier ?
Je ne peux pas tout dire, mais j’ai senti dans ce combat, j’étais supérieur à mon adversaire. Il ne pouvait pas me contenir. Et raison pour laquelle, j’ai pris mon temps pour le battre. Mon adversaire a commis des erreurs et je l’ai exploité pour le battre. On s’est bagarré au coup de sifflet. Par la suite, on s’est tenu les guimb, mais j’ai réussi à avoir une saisine plus sûre contrairement à lui. Il a fait une demi-flexion pour une rotation, mais j’ai bloqué son genou. Ensuite, je l’ai plié (ma Ndiatouko) pour le battre.

Est ce qu’il était Ko durant le combat ?
C’est vous qui le dites. Nous avons livré une bagarre très rude, mais c’est fini. Qu’il soit Ko ou pas n’est pas important.

Etes-vous prêt à accorder une revanche à Gris bordeaux ?
Comme je dis, personne n’a plus droit de refuser qui que ce soit. Si un lutteur le fait, il nage dans l’erreur. Gris Bordeaux, on peut bien se croiser, si Dieu le veut. Et je suis prêt pour l’affronter.

Et Tapha Tine ?
C’est pareil aussi. C’est un adversaire comme les autres. La lutte n’a pas de logique. Eumeu Sène m’a terrassé deux fois et pourtant j’ai battu deux fois son bourreau, Modou Lô. Qui sait, on peut un jour se retrouver tous les trois pour des duels de feu. Mais je n’écarte personne.

Pouvez-vous nous expliquer les absences d’Elton et de Less 2 ?
Tout ce que je peux vous dire est que je suis la tête de file de l’école de lutte Balla Gaye depuis belle lurette. Peut-être qu’ils ont un agenda trop chargé, mais je n’en sais pas plus.

Etes-vous prêt à accepter toutes les sanctions concernant l’aspect Mystique pour avoir fait une heure de temps ?
C’est l’enjeu du combat qui le voulait. Ce n’est pas un problème. On a déjà discuté avec le Cng bien avant sur ces questions. Et nous allons accepter tout ce que le Cng décidera. Nous connaissons nos devoirs et nos droits. Il n’y aura pas de problème. Ça vaut la peine de recevoir une sanction financière de 20 millions. Car c’est un combat à ne pas perdre. Avec tout l’argent qu’a investi Aziz Ndiaye, il me fallait gagner mais surtout être en bon état.

Qu’est ce que cela fait d’entendre votre père dire que vous êtes son digne héritier ?
Cela fait plaisir. Un Lion engendre toujours un Lion. C’est normal. Et je suis très flatté.

Et le décès d’un de vos fans à la Medina.
Je profite de cette occasion pour présenter mes condoléances à sa famille. Et je prie pour que son âme repose en paix. Je n’étais pas présent ce lundi, pour l’enterrement a cause d’un agenda chargé. Mais, j’ai envoyé des émissaires qui m’ont représenté. Et sous peu de temps, j’irai présenter personnellement mes condoléances.


wiwsport.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos