leral.net | S'informer en temps réel

Bataille de positionnement au Palais: Une guerre des clans qui fait rage, signalée

À la présidence de la République où la direction du cabinet et le secrétariat général sont occupés par de nouvelles têtes, la guerre des clans fait rage. Pour consolider les positions, des camps se forment autour de Macky. La guéguerre bat son plein et tous les coups sont permis.


Rédigé par leral.net le Dimanche 29 Novembre 2020 à 09:35 | | 0 commentaire(s)|

À la présidence de la République où la guerre des clans n’a jamais connu de répit, elle s’intensifie avec des coups de plus en plus fréquents entre antagonistes. Les changements intervenus dans la direction du cabinet et le secrétariat général, ont accentué l’adversité entre les belligérants qui ne se font pas de cadeau. Chaque clan veut renforcer sa position autour du Président, qui s’est entouré de nouveaux collaborateurs, pas forcément appréciés de tout son entourage.

Preuve que la bataille fait rage entre clans au Palais, la structure dénommée «Plateforme des débatteurs de l’Apr», est en train d’intensifier les clivages entre les uns et les autres, installant au Palais, un vrai climat de suspicion entre camp rivaux.

Si certains membres des camps se donnent des coups silencieux, il y en a qui ont carrément fait savoir à leurs antagonistes, par des gestes et comportements désapprobateurs, qu’ils ne les piffent pas. On ne sait pas si le maître de céans va intervenir pour réconcilier les clans, mais c’est un secret de polichinelle que les parties sont en train de se regarder en chiens de faïence.

À propos de ladite plateforme, un responsable comme Mame Mbaye Niang, ci-devant chef de cabinet du président de la République, est monté au créneau pour se démarquer de son appartenance à cette structure, débusquant au passage une forte manipulation.

En tout cas, le nom de Birame Faye est cité comme tête de file de ce machin qui a l’onction de Mahmoud Saleh. Le fauteuil de ce dernier qui continue d’être contesté par des détracteurs, est lorgné par des responsables qui veulent lui prendre sa place. C’est dire, qu’autour du Président Sall, les ambitions ne faiblissent pas.

Au contraire, dans son entourage, se joue un match de gladiateurs qui est très loin de connaître sa fin. La guéguerre qui sévit au palais entre des responsables connaît un prolongement au sein de l’Alliance pour la République. Selon qu’on est avec untel ou avec un autre, on choisit son camp et on n’hésite pas à descendre son frère du camp opposé.

Si le combat est loin de s’estomper, c’est que chaque clan avance des arguments pour justifier son droit à la position qu’il convoite. Si les uns déclarent être avec lui depuis le Pds, d’autres arguent avoir appuyé les différentes initiatives qui contribuèrent à toutes ses victoires. La question qu’on se pose à "Tribune est" : qui remportera la bataille de positionnement à l’interne ?




Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos