leral.net | S'informer en temps réel

Bataille politique à Thiès: Des jeunes de l’APR mettent du sable dans le « Mbourok Soow »

Malgré l’embellie des relations entre Idrissa Seck et le Président Macky Sall, le combat risque d’être rude entre militants de l’APR et ceux de Rewmi à Thiès lors des prochaines élections locales. En atteste la sortie musclée faite le week-end dernier par des jeunes de l’Alliance Pour la république (APR) contre l’alliance «Mburook soow».


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Avril 2021 à 10:10 | | 0 commentaire(s)|

Bataille politique à Thiès: Des jeunes de l’APR mettent du sable dans le « Mbourok Soow »
A la lumière des derniers évènements politiques intervenus dans le pays, des jeunes de l’Alliance Pour la République (APR) en sont arrivés à la conclusion que l’instrument politique sur lequel s’appuie le Président Macky Sall depuis 2008, n’est pas suffisamment protégé contre ses détracteurs.

Pour le renforcer, ils ont lancé le week-end dernier à Thiès, le mouvement dénommé «Aar Sunu Apr derrière le Président Macky Sall». Occasion saisie par Ibrahima Diouf (porte-parole du mouvement) pour jeter un pavé dans la mare, en clouant au pilori l’alliance entre Idrissa Seck et le Président Macky Sall.

«C’est étonnant d’entendre un beau jour parler de Mburook soow qui, d’ailleurs, est un cocktail indigeste. Le meilleur étant Mburook thiagri», affirme Ibrahima Diouf qui, cependant, reconnaît que la Constitution confère au président de la République la prérogative de nommer qui il veut aux emplois civils et militaires.

«Et personne ne contestera jamais les décisions issues de cette prérogative. Mais sur le plan politique, à Thiès, nous disons non au Mburook soow, d’autant qu’un Thiessois sur 5 a tourné le dos à Idrissa Seck. Depuis 2002, nous dénonçons le fait que les supposés alliés d’aujourd’hui gèrent les mairies de la ville, sans rien faire pour les populations. Toutes les réalisations notées portent l’empreinte indélébile du Président Macky Sall», clame le porte-parole du mouvement, avant de trancher : «Après leur échec patent, il est inacceptable de faire croire maintenant que nous sommes ensemble dans une même dynamique politique. Et certains parlent même de la mise en place d’une coordination politique commune, comme s’ils étaient subitement devenus les meilleurs, alors que les faits sont là, têtus».

Anticipant sur les prochaines élections locales, il invite l’Apr à responsabiliser ses propres jeunes.

«D’autant que, dès sa nomination à la tête du Conseil Economique Social et Environnemental (Cese), Idrissa Seck n’a pas hésité à sacrifier des jeunes du parti pour mettre à leur place ceux de Rewmi, ce qui n’a fait qu’exacerber les frustrations », peste-t-il.

Pour lui, il est inacceptable que quelque obstacle que ce soit puisse être dressé devant les jeunes qui ont été de tous ses combats, en défendant le Président au niveau national. Désigné coordonnateur national du mouvement, Bassirou Sèye annonce une tournée dans les 45 départements pour implanter le mouvement et massifier la mouvance présidentielle, en convainquant les frustrés de rejoindre activement les rangs et en accueillant les militants de l’opposition.




L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page