leral.net | S'informer en temps réel

Bignona : À peine installé à la tête du Conseil départemental, Yankoba Diémé entame une chasse aux sorcières

Après le plébiscite des populations du département de Bignona en faveur des candidats de Yewwi Askanwi lors des élections locales de janvier dernier, les nouveaux élus qui incarnaient le renouveau d’une gouvernance de proximité et inclusive, semblent pour la plupart, orientés vers une chasse aux sorcières. Un peu partout, de véritables opérations d’épuration sont déclenchées contre les personnels issus des anciennes administrations. Plus grave, au Conseil départemental de Bignona, des agents disposant de CDI, vivent une stigmatisation sans commune mesure depuis l’arrivée du nouveau président Yankoba Diémé et son équipe.


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Mars 2022 à 13:49 | | 0 commentaire(s)|

Dans un audio parcouru par Atlanticactu, plusieurs responsables qui tenaient une réunion mercredi 2 mars entre 18 heures et 19 heures 30, ont soulevé la question de la présence des nommés, Abdou Dieng Badji, Boubou Gueye le Responsable du Suivi-Évaluation, Abdou Badji, Comptable, le Chef du Personnel Abba Sarr, Yoro Goudiaby, Chauffeur, Mme Avilar Sambou Diémé, l’assistant de l’ancien président, Mame Ciré, secrétaire de l’ancien Secrétaire général….., considérés comme des taupes à licencier très rapidement, tout en ignorant que ces derniers sont titube contrats à durée indéterminée (CDI).

« Il faut rapidement les dégager et nous recruter comme promis », peut-on entendre sur l’audio l’homme qui s’adressait visiblement au nouveau président élu du Conseil départemental. « Vous nous avez demandé d’attendre mais ça commence à durer et ces gens continuent de jouir impunément des biens du Conseil départemental alors que c’est nous qui sommes élus », poursuit l’intervenant apparemment pressé de jouir des retombées d’un strapontin et non de servir les populations.

Approché par nos soins, une des potentielles victimes de la boulimie du président Yankoba Diémé et de ses proches nous raconte, « Le président nous a reçu dans son bureau en nous informant qu’il avait le pouvoir de faire ce qu’il voulait et nous mettre là où bon lui semble. Auparavant, et c’est ce qui est inquiétant, M. Diémé nous a demandé quel type de contrat nous disposions alors qu’administrativement, cela devrait être porté à sa connaissance lors de la passation avec l’ancien président ».

« Nous sommes considérés comme des pestiférés, nous sommes épiés jour et nuit comme si ce Conseil départemental leur appartenait », renseigne un autre agent qui dit être prêt à saisir les tribunaux si Yankoba Diémé continue de le menacer. Et la personne de révéler « On fait tout pour nous écarter surtout avec l’annonce du voyage en Savoie le 14 mars prochain dans le cadre de la coopération mise en place par l’ancienne équipe. On soupçonne le président de vouloir emmener des personnes qui n’ont rien à faire là-bas au détriment des ayants droit ».
Pour cette jeune élue municipale de Yewwi Askanwi, « Ces gens risquent de nuire à l’image du président Ousmane Sonko qui s’est investi corps et âme pour notre parti, notre coalition gagne », mais poursuit notre interlocutrice « À la mairie où je siège, c’est pire car l’un des adjoints du Maire est régulièrement cité dans des scandales financiers partout où il a servi. Espérons que ce sont des contre-vérités sinon, ce sera une déception pour Bignona ».

Cheikh Saadbou DIARRA atlantisactu.com

( Les News )

Titre de votre page Titre de votre page