leral.net | S'informer en temps réel

Bignona: Sans électricité depuis 36 heures, la Senelec aux abonnés absents

La récurrence des longues coupures de l'électricité dans le département de Bignona, sans aucune explication des responsables de la Senelec, commence à inquiéter les populations. Ces cinq derniers mois, les populations ont eu à faire face à des coupures de courant aussi longues les unes que les autres. Celle en cours qui a démarré depuis samedi, est considérée comme la goutte de trop.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Janvier 2021 à 22:47 | | 0 commentaire(s)|

Bignona: Sans électricité depuis 36 heures, la Senelec aux abonnés absents
Pourtant la Senelec dispose d’une direction de la communication sans compter les services de la délégation régionale de la région Sud mais, aucune de ces structures n’a daigné avertir les clients, encore moins donner les raisons de ces délestages à tout-va. Mais, malheureusement, les consommateurs qui ont tenté de joindre les l’agence de Bignona ou la délégation régionale, n’ont pas eu d’interlocuteur au bout du fil. Un manque de respect caractérisé.

« Près de 48 heures sans électricité et sans explications de Senelec, prouve que cette société n’a aucun respect pour ses clients notamment, nous qui sommes dans ces zones reculées », se lamente Sidya Diatta, professeur de lycée. Selon l’enseignant, « quoi de plus respectueux que de produire un communiqué comme Senelec le fait partout ailleurs, pour au moins expliquer les dessous de cette coupure ».

De Bignona à Kafountine en passant par Diouloulou, Abéné, les populations craignent pour leurs provisions achetées à la faveur de la fin du mois.

Même complainte de la part de cette dame du nom de Bintou Diallo, qui tient une supérette, « Depuis 19 heures, j’ai demandé à mes employés de vider les frigos où étaient conservées certaines denrées qui commençaient au bout de 24 heures, à se décomposer ». Très remontée contre la société dirigée par Papa Mademba Biteye, « cela fait des années que nous n’avions pas ce genre de coupures. On dirait que l’ancien directeur général est plus performant que l’actuel », souligne la gérante.

« Le pire, c’est que malgré les coupures, les factures sont de plus en plus élevées », peste Binta Diallo, qui dit comprendre ceux qui ont installé un système solaire.





Mame Penda Sané




Cliquez-ici pour regarder plus de videos