leral.net | S'informer en temps réel

Boxe: Le Gambien Badou Jack, massacre Nathan Cleverly et défie Adonis Stevenson


Rédigé par leral.net le Lundi 28 Août 2017 à 16:03 | | 0 commentaire(s)|

En marge du très médiatique duel Floyd Mayweather et Conor McGregor de samedi dernier, à Las Végas, le Suédois d'origine gambienne (par son père), Badou Jack alias « The Ripper » a affronté le Gallois Nathan Cleverly, dans la division des mi-lourds. Un combat que le compatriote d’Adama Barrow a remporté par K.-O. technique au cinquième round.

Badou Jack a dominé dès la première reprise, son adversaire qui remettait en jeu pour la première fois, la ceinture conquise en octobre 2016 face à l'Allemand Jürgen Brähmer.

Plus puissant et plus entreprenant, Jack a failli faire la décision lors d'un quatrième assaut à sens unique, mais Cleverly, le visage en sang, a réussi à rallier son coin.

Il a complété le massacre avec une rafale de coups, amenant son adversaire dans les câbles et forçant l'arbitre à mettre fin aux hostilités.

Le Suédois d'origine gambienne a signé sa 22e victoire, la 13e avant la limite, pour une défaite et deux nuls, tandis que Cleverly a concédé sa quatrième défaite pour 30 succès.

« C'est un rêve devenu réalité, mon précédent combat m'a appris qu'il ne fallait jamais s'en remettre aux jugements des arbitres, j'ai tout fait pour faire la différence avant », a-t-il expliqué en entrevue d'après-combat.
 

Il veut affronter Stevenson

Jack a défié le Québécois Adonis Stevenson : « À moins que tu veuilles d'une triologie avec Andrzej Fonfara, bats-toi avec un vrai adversaire », a-t-il lancé en s'adressant au champion WBC des mi-lourds.

Il a ajouté qu'il était prêt à combattre au Canada s'il le faut.

« N'importe où ferait mon affaire », a conclu Jack, qui est aussi champion WBC des super-moyens. Jack a défié le Québécois Adonis Stevenson : « À moins que tu veuilles d'une triologie avec Andrzej Fonfara, bats-toi avec un vrai adversaire », a-t-il lancé en s'adressant au champion WBC des mi-lourds.

Il a ajouté qu'il était prêt à combattre au Canada s'il le faut.

« N'importe où ferait mon affaire », a conclu Jack, qui est aussi champion WBC des super-moyens.

Source: rds.ca



Cliquez-ici pour regarder plus de videos