leral.net | S'informer en temps réel

Budget du ministère des Postes et des Télécommunications connaît une hausse de plus de 2,8 milliards

Les députés ont adopté, ce jeudi, à l’Assemblée nationale, le budget du ministère des Postes et des Télécommunications, dirigé par Yaya Abdoul Kane, pour la gestion 2016 à la somme de 3 850 136 040 F Cfa contre 1 038 754 040 F Cfa, soit une hausse de 2 811 382 000 F Cfa en valeur absolue et 270,65% en valeur relative.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Novembre 2015 à 14:43 | | 0 commentaire(s)|

Arrêté à la somme de 3 850 136 040 F Cfa contre 1 038 754 040 F Cfa en 2015, soit une hausse de 2 811 382 000 F Cfa en valeur absolue et 270,65% en valeur relative, le budget du ministère des Postes et des Télécommunications, dirigé par Yaya Abdoul Kane, a été adopté à l’unanimité par les députés. Le rapporteur du jour de la Commission de l’Economie générale, des Finances, du Plan et de la Coopération économique, Cheikh Oumar Sy, a estimé les dépenses du personnel alloué à ce ministère, pour la gestion 2016, à la somme de 419 680 040 F Cfa contre 336 658 040 F Cfa en 2015, soit une hausse de 83 022 000 F Cfa en valeur absolue et 24,66 % en valeur relative. Cette hausse est due à l’affectation d’ingénieurs et à la prise en compte de différentes indemnités.

Les dépenses de fonctionnement de ce ministère sont estimées à 280 456 000 F Cfa pour la gestion 2016, contre 191 096 000 F Cfa en 2015, soit une augmentation de 89 360 000 F Cfa en valeur absolue et 46,76 % en valeur relative. Aussi, dit-il, un montant de 1 300 000 000 F Cfa est prévu pour la gestion 2016. Cette inscription est faite au profit de la Société nationale « La Poste » pour lui permettre d’assurer sa mission d’opérateur en charge du service public.

Par ailleurs, les dépenses en capital sont estimées, pour la gestion 2016, à la somme de 1 350 000 000 F Cfa contre 511 000 000 F Cfa en 2015, soit une hausse de 839 000 000 F Cfa en valeur absolue et 164,19% en valeur relative. Selon Yaya Abdoul Kane, « cette augmentation cache un recul des dépenses d’investissement financées par les ressources intérieures de 31,51% », ajoutant que cela peut s’expliquer par la suppression de l’inscription budgétaire du Projet panafricain des services en ligne, alors qu’un avenant d’extension est déjà signé. Il a, par ailleurs, évoqué un montant de crédits de 500 000 000 F Cfa alloué à la gestion 2016 pour le transfert de capital.

Fara Mendy




Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Header Code Display Code