leral.net | S'informer en temps réel

CAN 2017-Sénégal/Cameroun : deux "Lions" pour un seul ticket!


Rédigé par leral.net le Samedi 28 Janvier 2017 à 00:10 | | 0 commentaire(s)|

CAN 2017-Sénégal/Cameroun : deux Lions pour un seul ticket
CAN 2017-Sénégal/Cameroun : deux Lions pour un seul ticket
Le Sénégal et le Cameroun se sont rencontrés à trois reprises en phase finale de Coupe d’Afrique des Nations dont la première remonte à la CAN 1990 en Algérie en quarts de finale. Lors de cette rencontre, le Sénégal a battu le Cameroun par deux buts à zéro sur une réalisation de Mamadou Marième Diallo et Moussa Ndao. C’est la seule fois où les deux équipes se sont séparées sur un score de plus de deux buts d’écart.

Les Camerounais sont venus prendre leur revanche à Dakar à la CAN 1992. Et d’une manière très cruelle. Ernest Ebongué a mis fin aux espoirs sénégalais en marquant l’unique but de la rencontre dans les dernières minutes. Dix ans plus tard, le Cameroun privera encore le Sénégal de la joie du sacre. Cette fois-ci à la séance des tirs au but (2-3) après 120 minutes sans but.

Pour la quatrième fois ce samedi 28 janvier en quarts de finale de la CAN 2017 à Franceville, le Sénégal et le Cameroun vont encore se croiser.

Déjà à quelques heures du coup d’envoi de ce match qui promet d’être âpre, les réactions vont bon train de part et d’autre.
Pour Fabrice Ondoa, le gardien des "Lions" indomptables formé à Barcelone, ayant envoyé le Cameroun en quart de finale de la CAN grâce à son arrêt magistral face au Gabon (0-0) dans les dernières secondes, le matcht "Cameroun-Sénégal, c'est une finale de Coupe d'Afrique’’.

Réaction dans la Tanière du Cameroun

« Le Sénégal a un gros collectif. Ils ont de grands noms notamment en Europe, on ne va pas se mentir. C'est le type de match qu'aime le Cameroun avec des grandes nations. Pour moi, une affiche, Cameroun-Sénégal, c'est une finale de Coupe d'Afrique. Là, elle aura lieu en quart de finale. C'est le meilleur et le plus déterminé qui remportera ce match », a déclaré Fabrice Ondoa.

Du côté de son entraîneur, Hugo Broos, les hostilités commencent. Ce dernier a ouvertement attaqué à la CAF l’accusant d’avoir refusé à son équipe de s’entraîner sur la pelouse du stade de Franceville.

« Ce n’est pas normal qu’on nous refuse l’entraînement dans ce stade où se déroule le match samedi alors que l’adversaire (le Sénégal) a ses repères sur le terrain », martèle le technicien belge et d’ajouter: « Nous avons déjà visionné les matches du Sénégal. Nous savons comment nous allons jouer et j’ai déjà mon équipe en tête ».

Réaction dans la Tanière du Sénégal

Toutefois de l’équipe adversaire, le Sénégal, c’est plutôt la sérénité et la confiance qui sont de mise. Et c’est le défenseur central Kara Mbodji qui en a donné le gage.

"Nous sommes prêts. Nous nous sommes bien préparés pour ce match très important. Nous nous rappelons très bien de la finale perdue de 2002, mais nous avons le devoir d'écrire notre propre histoire. Le devoir de notre génération, c'est de mouiller le maillot national pour faire plaisir au peuple sénégalais. Nous avons le devoir de répondre à l'attente du peuple sénégalais et je peux vous dire que nous sommes prêts", assure-t-il.

"Nous sommes prêts’’, c’est aussi en substance les propos du sélectionneur Aliou Cissé en prélude de ce match tant attendu. Selon lui, les joueurs sénégalais sont prêts à livrer tous les duels au cours de ce quart de finale considérée comme une finale avant la lettre.

« Nous sommes prêts à toutes les oppositions qu'elles soient physique, tactique ou mentale d'autant que nous progressons à chaque rencontre depuis le début de la compétition », a fait savoir Aliou Cissé.

Au demeurant, ce samedi 28 janvier, un seul "Lion" planera à au stade de Franceville au coup de sifflet final de l’officiel zambien, Janny Sikazwe.

Landing DIEDHIOU, Leral.net