leral.net | S'informer en temps réel

CNES: Adama Lam contesté deux jours après son élection

Adama Lam, ingénieur, financier, industriel et administrateur de sociétés, a été élu ce week-end, président de la CNES (Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal). Une élection à l’unanimité par les membres présents du Conseil d’Administration. Moins de 48 heures plus tard, cette élection est contestée.


Rédigé par leral.net le Lundi 15 Mars 2021 à 10:06 | | 0 commentaire(s)|

CNES: Adama Lam contesté deux jours après son élection
Le Syndicat national du BTP, à travers un communiqué, déclare illégitime cette élection. « Les renouvellements (Assemblée générale et Conseil d’administration) ainsi que l’élection du Président de la CNES se sont opérés en violation flagrante des statuts de l’organisation.

La convocation des instances du CA par le 3e vice-président A. Ndoye alors que le président en exercice, B. Ndiaye n’est pas empêché ; le recours au vote électronique non prévu par les textes et ne garantissant pas la sincérité et le secret obligatoire du vote.

Les procurations utilisées lors de ces scrutins n’ont pas été légalisées. En outre, le président désigné, inconnu des rangs de la CNES, a été mis en place par un lobby connu, en complicité avec un directeur exécutif frappé par la limite d’âge depuis plus de cinq (5) ans
».

D’ailleurs, la fédération BTP dit attendre « de ce président illégitime, des éclairages sur les accusations publiques proférées par un ancien ministre de la Pêche sur les accords de pêche et pour lesquelles il avait promis de porter plainte ».

« Ce président illégitime ne peut en aucun cas porter le legs laissé par le défunt président Mansour Kama. De plus, eu égard aux turbulences enregistrées, à savoir : la plainte en cours d’instruction de membres illustres de la CNES dénonçant les renouvellements; la démission d’éminents membres de l’organisation qui y sont depuis des décennies, notamment la SAGAM; les nombreux replis et retraits constatés, ont entrainé la CNES dans une léthargie et une instabilité sans précédent« , ajoute le syndicat.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos