leral.net | S'informer en temps réel

CONSTRUCTION DE CANTINES AU TERRAIN GAAL-GUI A GRAND-YOFF Le Conseil municipal rejette le projet, l’Etat menace de couper les vivres

Le projet portant création de cantines au terrain Gaal-Gui dans la commune d’arrondissement de Grand-Yoff a été, hier, rejeté par le Conseil municipal. Un rejet qui expose les conseillers à la menace de suspension des secours alloués chaque année à la mairie, selon des informations parvenues aux élus de cette collectivité locale.


Rédigé par leral.net le Dimanche 7 Juin 2009 à 06:49 | | 1 commentaire(s)|

CONSTRUCTION DE CANTINES AU TERRAIN GAAL-GUI A GRAND-YOFF Le Conseil municipal rejette le projet, l’Etat menace de couper les vivres
Le vote du projet de construction de cantines au terrain Gaal-Gui a fait l’objet d’un débat très houleux avant-hier à la salle de conférence de la mairie de la commune d’arrondissement de Grand-Yoff. Les esprits se sont chauffés quand les élus ont eu échos que le préfet menaçait de couper les secours, s’ils ne votaient pas le projet.

Dans les différentes interventions, certains conseillers ont fait allusion à ces propos qu’ils qualifient d’insultes à l’endroit du Conseil municipal. Ils ont manifesté toute leur solidarité à l’endroit du maire pour qu’un tel projet ne passe pas. Selon Rose Sarr Samb : «Ce dossier est irrecevable. Il doit être rejeté. Il y a des prétextes fallacieux pour soutenir un tel projet. Je salue le courage du maire qui a relevé le vice de forme qui a permis de poser le débat en Conseil municipal», a déclaré la conseillère municipale de la coalition Benno Siggil Senegaal.

Pour sa part, M. Ibrahima Guèye de Benno renforce : «On doit exhumer le projet. Parce que le promoteur avait promis de construire des vestiaires, mais il n’a rien fait. C’est un projet qui ne prend pas en compte les intérêts des populations.» Par rapport aux menaces du préfet, il se braque : «C’est inacceptable. On s’est battu contre de telles pratiques. Nous serons derrière le maire dans ce combat.» Du côté du groupe minoritaire, Sopi 2009, le porte-parole, Babacar Khouma appuie le rejet : «Nous sommes prêts à vous accompagner dans les ventes illégales et inopportunes de terrains. Nous avons besoin d’espace dans notre commune.»

Le sous-préfet des PA : «Certains propos m’ont blessé»

Prenant la parole, Amadou Seydou Bâ, le sous-préfet des Parcelles Assainies, s’est inscrit en faux contre les menaces de l’Etat de couper les secours : «Dire que l’Etat menace de couper les secours si ce projet ne passe pas, ce n’est pas sérieux. Ces propos m’ont blessé. Je suis pour l’intérêt des populations de Cambérène à Liberté 6. Je n’ai fait que transmettre le dossier du préfet au maire. C’est à vous d’apprécier. Vous êtes libres de le voter ou pas. Et il ne vous arrivera rien du tout», a répliqué le sous-préfet. Pour terminer, le maire Mamadou Mbaye, après avoir présenté les excuses du Conseil au sous-préfet, a indiqué que, quand on lui a donné le dossier, il a saisi le préfet pour dire qu’il n’y a pas eu de délibération du projet. Et qu’il y a un détournement d’objectifs dans ce dossier. Il a invité le Conseil à rejeter le projet. Finalement, après les débats, le Conseil a rejeté le projet avec 60 voix contre, 2 voix pour et une abstention.

Article Par Harouna FALL, L'observateur

Paru le Samedi 6 Juin 2009



1.Posté par zal le 08/06/2009 02:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bjr MR IBA DER THIAM N'OUBLIE PAS CE QUE TU AS PROMIS AUX SENEGALAIS POUR LA CHERETE DU LOYER A DAKAR S.T.P. ENCORE TIENS A TA PROMESSE.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Cliquez-ici pour regarder plus de videos