leral.net | S'informer en temps réel

Ça se passe au tribunal de Dakar: Deux étudiants et un informaticien condamnés pour prostitution


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Février 2019 à 10:04 | | 0 commentaire(s)|

« C’est un phénomène nouveau ». Le procureur de la République n’a trouvé que ces mots pour qualifier l’attitude d’Aliou B., étudiant en cinquième année au Cesag, Jean Pierre F., étudiant en 4e année de philosophie à l’Ucad et Khadim C., ingénieur en informatique. Les trois hommes ont été jugés hier devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, avant de requérir deux ans dont trois mois ferme contre les prévenus, deux étudiants et un ingénieur. Ils ont finalement été condamnés à 15 jours de prison ferme.

« Une peine d’avertissement », lance le président du Tribunal à l’annonce du délibéré.

D’après le récit de « Libération » qui donne l’infirmation, tout commence lorsque la Section mœurs de la Sûreté Urbaine de Dakar a constaté des annonces particulières publiées dans les sites...« nxxx » et « sxxx ».

Dans les annonces, les mis en cause proposaient aux femmes qui le désirent, des rapports sexuels contre rémunération. Mieux, ils avaient même accompagné leur publication de messages torrides mais, surtout, de leur numéro de téléphone. Une sourcière est mise en place et une policière se charge de se faire passer pour une cliente désirant satisfaire sa libido.

Elle contacte les trois hommes qui expliquent que selon la demande, la partie de jambes en l’air était facturée entre 5 000 et 10 000 F Cfa . C’est ainsi qu’elle convient d’un rendez-vous avec le premier interpelé qu’elle retrouve dans une chambre d’hôtel « Le Fouta ». Khadim C. sera ainsi le premier à tomber dans cette affaire. A la barre, cet ingénieur en informatique qui travaille pour une multinationale, n’a pu qu’exprimer ses regrets.

Etudiant en cinquième année au Cesag, le Burkinabé Aliou B., sera arrêté à son tour grâce au même procédé. Ensuite, Jean Pierre F., étudiant en quatrième année de philosophie à Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Devant le tribunal, il a juré qu’il se « prostituait » pour acheter des livres, là où Aliou B. assure qu’il proposait seulement des rencontres et non des parties de sexe.

Pourtant, ils ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt pour prostitution en ligne, diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs et non…inscription sur le fichier sanitaire. Ils ont été relaxés pour ce dernier délit.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos