leral.net | S'informer en temps réel

Caisse d’avance de la mairie de Dakar: Aida Mbodji demande sa suppression

Aïda Mbodji n’a pas du tout été tendre avec le régime en place sur l’affaire Khalifa Sall. En visite dans la ville sainte dans le cadre de son mouvement Alliance Nationale pour la démocratie, elle est d'avis que Macky Sall cherche à éliminer des adversaires politiques. La présidente du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates de proposer à la place des poursuites, la suppression de la caisse d’avance par décret. « Ce qui se passe aujourd’hui est tout simplement une chasse aux sorcières, c’est une volonté manifeste du régime en place d’éliminer des adversaires politiques en perspective des futurs élections », soutient-elle. « Je ne suis pas d’accord qu’on arrête Khalifa Sall. A la place des poursuites, il peut prendre un décret et supprimer la caisse d’avance s’il estime qu’il y a une nébuleuse qui l’entoure. Mais cette volonté d’affaiblir des adversaires politiques ne passera pas», prévient-elle.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Février 2017 à 08:48 | | 0 commentaire(s)|

« Evidemment, un loup peut en cacher un autre, et le président Macky Sall est à la recherche du véritable adversaire politique qui va le débusquer. Nous prêchons donc pour l’unité nationale et prions pour la paix des cœurs et des esprits, il faut bannir toute forme d’injustice et d’instrumentalisation de la justice sénégalaise à des fins politiques.»

Puis Aïda Mbodji de rappeler, « j’avais enlevé lorsque jetais maire, le chapitre dépenses diverses. Mais à l’époque, nous avions eu le mérite d’être consacrée parmi les meilleurs collectivités locales du Sénégal parce que nous avions été distinguée pour une gouvernance claire sobre et vertueuse et cela nous a permis de mériter le label de "Confiance citoyenne" avec des maires comme Khalifa Sall, Macky Sall, maire de Fatick et moi-même en tant que maire de Bambey. Le président va se faire des ennemis et il sait bien que ça ne passera pas il n'a qu'à arrêter avant qu’il ne soit trop tard».

Interpellée sur la main tendue d’Oumar Sarr qui lui promet plus de respect et une place éligible dans la liste du Pds aux prochaines législatives, la présidente de la fédération Pds de Bambey dira : « j’accepte la main tendue du coordonnateur Oumar Sarr. Maïs je voudrais préciser à son attention que la personne d’Aïda Mbodji n’est pas importante, c’est le personnel politique qui est derrière moi et qui croit en moi et qui sont des hommes et femmes de valeur dévolus à la tâche, qui sont importants. Et il faut que ce personnel politique soit pris en compte pour les investitures. Nous ne voulons plus de dévolution antidémocratique du pouvoir politique, je suis d’avis que la représentativité est de notre côté et que nous avons le meilleur personnel politique ici dans la ville sainte. Et j’en profite pour réaffirmer mon ancrage avec l’Alliance nationale pour la démocratie dans le Pds. Si on veut aujourd’hui sauver le parti, il faut prendre en compte tout le personnel politique méritant et les intégrer. Qu’ils soient issus de l’Alliance nationale pour la démocratie ou des mouvements Karimistes».

Écartée de la tournée nationale du Pds, Aïda Mbodji poursuit sa propre tournée de massification de son parti. Elle était samedi à Touba pour mobiliser, nous dit elle, ses troupes en vue de la célébration de l’anniversaire de l’Alliance nationale pour la démocratie qui aura 3 ans le 26 mars prochain.
Senegal7



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page