leral.net | S'informer en temps réel

Campagne des victimes et des activistes: La traque contre Jammeh lancée à Dakar


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Octobre 2018 à 09:26 | | 0 commentaire(s)|

Le sort de l’ancien président gambien sera-t-il scellé en terre sénégalaise, comme ce fut ke cas avec l’ancien président tchadien Hissein Habré ? Tout porte à le croire. En effet, dans le cadre de la campagne « Jammeh to Justice » (Jammeh en Justice) initiée par ses victimes, soutenues par des activistes, une conférence de presse sera organisée, demain (mercredi), dans la capitale sénégalaise pour poser les prémices de la traque contre Yahya Jammeh.

A cette occasion, le présidium sera composé entre autres de représentants d’organisations internationales, de rescapés des exactions du despote de Kanilai, mais également de proches de ses victimes.

Pour rappel, la campagne pour des poursuites judiciaires contre l’ex-dictateur gambien fait suite à la publication du rapport des deux organisations non gouvernementales (HRW et Trial International) en mai 2018. Un rapport qui a mis à nu les exactions du régime de Jammeh, en plus de révéler de nouveaux éléments dans l’affaire des migrants tués en juillet 2005. D’après ce rapport, 56 migrants ont été tués par « les escadrons de la mort de l’ex-président Jammeh » appelés « les junglers ».

Plus de dix ans après le massacre de juillet 2005, le seul rescapé ghanéen Martin Kyere ainsi que les victimes gambiennes du régime Jammeh ont décidé de porter le combat afin d’obtenir justice.

Si le ressortissant ghanéen a fait appel au gouvernement de son pays pour ouvrir une enquête sur la base des éléments nouveaux rapportés par Human Rights Watch, le gouvernement gambien, de son côté, s’est déjà engagé à collaborer pour faire la lumière sur les 22 années du pouvoir de Jammeh marquées, d’après le rapport, par des « violations des droits humains généralisées ».





L'As