leral.net | S'informer en temps réel

Campagne électorale: Vers 14 jours de paralysie de l’administration et de la circulation

Pendant les 14 jours que vont durer la campagne pour les élections territoriales, l'administration sénégalaise va fonctionner au ralenti. Avec la campagne pour les élections municipales et départementales qui débutent ce samedi, sans demander une autorisation spéciale d’absence, plusieurs fonctionnaires dont des cadres et des chefs de service, vont déserter les bureaux, entraînant du coup un fonctionnement du pays au ralenti. "Tribune"


Rédigé par leral.net le Samedi 8 Janvier 2022 à 09:35 | | 0 commentaire(s)|

Campagne électorale: Vers 14 jours de paralysie de l’administration et de la circulation
Avec la multiplication des rassemblements politiques et la descente à grand renfort de mobilisation des responsables à la base, la première conséquence directe de la campagne électorale pour les Locales qui débute samedi, est une administration qui fonctionne au ralenti.

À partir de ce week-end, les états-majors politiques des coalitions en lice pour les élections territoriales, vont rivaliser de mobilisation pour donner la preuve que la campagne pour ces élections est bien lancée. Les mauvaises habitudes ayant la peau dure, elles sont renforcées par la peur des responsables qui occupent des postes, d’être éjectés en cas de défaite chez eux.

C’est ainsi que cette élection, à l’instar des autres, va devenir, par la force des choses, synonyme de vacance de postes et d’économie au ralenti. Ça devient pire lorsque la plupart des ministres, directeurs de cabinet, secrétaires généraux et conseillers, vont à la pêche aux voix.

La campagne qui débute officiellement ce week-end, va gagner dans les prochains jours en intensité, par la présence sur le terrain, de toutes les coalitions en compétition, qui vont sortir le grand jeu pour convaincre l'électorat. Par le recours à des meetings et des parades en ville sur fond de propagande électorale, la classe politique va porter un sacré coup aux activités économiques du pays.

D’ici le 23 janvier prochain, la vie des populations va battre au rythme de la politique, des promesses…. Au niveau de la plupart des administrations, c’est un temps qui va être marqué par des absences qui ralentissent les activités économiques et constituent un frein pour le développement du pays. Il n'y aura pas que la paralysie de l’administration.

Car, dans les grandes villes, la circulation sera fortement perturbée par les caravanes et les meetings. Que ce soit avec les candidats du pouvoir ou ceux de l’opposition, une campagne électorale est pour les habitants des grandes villes du pays, un véritable calvaire avec des routes bondées et des atmosphères de démonstration de force qui les bloquent tous.





Tribune


Titre de votre page Titre de votre page