leral.net | S'informer en temps réel

Candidature à la présidentielle de 2019 : Malick Gakou diffère sa décision au 24 mars prochain


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Janvier 2018 à 12:29 | | 0 commentaire(s)|

Candidature à la présidentielle de 2019 : Malick Gakou diffère sa décision au 24 mars prochain
Malick Gakou continue d’entretenir le flou sur sa candidature à la prochaine élection présidentielle de 2019. Investi candidat par les militants de Guédiawaye et par les cadres de son parti, il diffère sa réponse au 24 mars prochain, lors du congrès de son parti prévu à cette date. Ses tergiversations n’ont pas toutefois altéré la volonté de ses militants de soutenir sa candidature en 2019. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils ont pris la décision de ne pas attendre sa réponse pour réunir la caution devant lui permettre de participer à cette élection.

‘’Nous allons continuer à nous cotiser pour que vous obteniez la caution pour être candidat à la prochaine élection présidentielle. Nous sommes sûrs que vous avez les moyens, mais nous n’allons pas vous laisser seul le faire, car le parti ne vous appartient pas. Tout ce que l’on vous demande, c’est d’être candidat pour diriger le pays, car vous en avez les capacités. La population a confiance en vous’’, lui ont dit ses militants au cours d’une Assemblée générale.

Cette rencontre a vu la participation des responsables des militants des 5 communes que compte ce département. Revenant sur le déploiement de son parti, Malick Gakou soutient que le Gp qui n’a que 2 ans d’existence, a réussi à s’imposer au sein du landerneau politique sénégalais. A l’en croire, sa formation politique est présente partout dans les communes et les villages du pays, mais aussi en Afrique et dans la diaspora. ‘’Nous allons organiser notre congrès le 24 mars prochain. Vous aurez comme cadeau de fêter notre anniversaire un an après, notre 3e année, en mars 2019, au palais de la République. Il faut que nous soyons là-bas pour sauver ce pays’’, déclare Malick Gakou.

Pour arriver à bout de l’actuel président de la République, l’ex-numéro deux de l’Alliance des forces de progrès de Moustapha Niasse appelle ses militants à la mobilisation de toutes les énergies et à se déployer sur le terrain. Pour sa part, le coordonnateur de la coalition Manko Taxawu Senegaal compte poursuivre ses déplacements à l’intérieur du pays au contact de l’électorat. ‘

"Je n’ai plus rien à prouver ici. En 2009 comme en 2014, j’ai dirigé les listes et nous avons tout raflé. Et tous étaient derrière nous. En 2017, si notre coalition était complète, nous allions tout remporter, mais les élections se sont passées dans les conditions que vous savez tous’’, soutient-il.





Enquête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos