leral.net | S'informer en temps réel

Casamance / Le Mfdc se mobilise et convoque les populations pour évaluer leurs aspirations

«Le MFDC ne s’inscrit plus dans la guerre» dixit Daniel Diatta. Pour jauger leurs aspirations sur la situation de ni paix ni guerre, Daniel Diatta et le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) convoquent les populations pour des consultations, ce samedi 11 décembre 2021, à Ziguinchor. Le mouvement irrédentiste qui dit être dans la mouvance de la paix, veut tâter le pouls des populations sur le processus de paix. Ce samedi, Daniel Diatta, l’ancien maquisard reconverti dans l’aile politique, avec la casquette de chargé de relation avec la société civile, a décidé de convoquer les populations pour s’enquérir de leurs aspirations.


Rédigé par leral.net le Samedi 11 Décembre 2021 à 12:50 | | 3 commentaire(s)|

Casamance / Le Mfdc se mobilise et convoque les populations pour évaluer leurs aspirations
Et si le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) avait changé de posture sur la situation en Casamance ! «Le MFDC ne s’inscrit plus dans la guerre» dixit Daniel Diatta.

Le chargé des relations avec la société civile au MFDC, Daniel Diatta, parle de consultations des populations pour évaluer la situation en Casamance. «Nos leaders nous ont laissé sur un processus de paix que nous devons évaluer. Voilà pourquoi nous voulons interroger les populations sur leurs aspirations, depuis la mort de l’Abbé Diamacoune Senghor», a laissé entendre l’ancien maquisard, aujourd’hui dans l’aile politique, qui estime que la situation de ni paix ni guerre n’arrange pas, relate "Sud Quotidien".

«Nous qui vous parlons, nous aspirons à la paix. Mais on ne peut pas y aller et laisser en rade les populations. Ces dernières ne peuvent pas être dans la dynamique de paix sans nous, sans l’Etat du Sénégal. Il faut qu’ensemble, nous aspirions tous à cette paix», lâche-t-il. Avant de souligner que le MFDC est dans la mouvance de la paix. «Aujourd’hui, c’est l’ensemble du MFDC qui aspire à la paix. Maintenant, comment arriver à cette paix ?», s’interroge l’ancien bras droit de l'Abbé Diamacoune, qui réclame des négociations pour décanter définitivement la situation. Une sortie assez surprenante de l’ex-combattant du MFDC, reconverti depuis dans la société civile, qui a décidé, au nom du MFDC, de lancer ces consultations pour, dit-il, jauger les aspirations des populations.

A la question de savoir si les combattants sont prêts à déposer les armes ? La réponse de M. Diatta reste assez évasive. «Les combattants sont dans leurs casernes. C’est nous les populations qui dérangeons ces populations…», martèle Daniel Diatta, qui dit enclencher ces consultations avec les populations pour évaluer la situation en Casamance.

Cet appel du MFDC sonne comme une sorte de résurrection de certaines franges d’un mouvement divisé et qui semble «complètement perdu», depuis la mort de ses leaders. Est-ce une stratégie pour se faire entendre ? Ou un appel du pied à l’Etat ? Les langues se délient sur cette convocation du MFDC. Daniel Diatta réussira-t-il à mobiliser le MFDC et les populations ? C’est la grande interrogation qui trouvera réponse dans les prochaines heures.


Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page