leral.net | S'informer en temps réel

Caution pour les Locales: Le Gradec invite l’Etat à s’aligner sur la sous-région

Le débat sur la caution fait rage dans un contexte de préparation des Locales. Sur le montant de la caution pour les Locales, les acteurs étaient plus que divisés. Aussi, la rencontre prévue entre le Ministre de l’Intérieur et les partis politiques est-elle décisive. Rewmi


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Août 2021 à 10:06 | | 1 commentaire(s)|

Caution pour les Locales: Le Gradec invite l’Etat à s’aligner sur la sous-région
Selon le Gradec, la caution n’a jamais existé pour ces élections. Aussi invite-t-il l’Etat à suivre les exemples des pays de la sous-région. De 10, la caution est passée à 65 millions entre 2000 et 2019, avant d’être ramenée à 30 millions avec le système du parrainage.

Selon Babacar Fall, c’est un filtre pour pouvoir éliminer le maximum de candidats. « Pour les Locales, c’est une nouveauté parce qu’elle n’existait pas avant. Il suffisait d’être un parti politique. Avec un double filtre, la caution et le parrainage, l’optique est de limiter le nombre de candidats », avance-t-il.

Dans le même ordre d’idées, Babacar Fall estime qu’il faut prendre l’exemple du Burkina Faso, du Mali et du Bénin, où la caution est fixée dans le code électoral. Pour le président du Groupe de recherche et de la démocratie participative et de la bonne gouvernance (Gradec), les réunions et les discussions ne servent pas à grand-chose, étant donné que le dernier mot revient au Chef de l’Etat. « Il faut faire comme dans ces pays précités. La caution est fixée dans le code électoral et finalement, nous sommes dans des réunions et autres rencontres qui ne servent à rien du tout », renchérit Babacar Fall.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page