leral.net | S'informer en temps réel

Charlatanisme : Diawara verse 7 millions espérant 5 milliards FCfa

Devenir milliardaire c’était le rêve de H. Diawara, domicilié à Fass Paillote. Ce commerçant a été approché par un certain Aziz qui lui a proposé les services d’O. Diallo, originaire de Sara Yoba (Kolda), qui serait capable de le rendre riche comme Crésus. Le marabout, installé à Ouest-Foire, est spécialisé dans la multiplication des billets de banque.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Novembre 2019 à 11:29 | | 0 commentaire(s)|

Charlatanisme : Diawara verse 7 millions espérant 5 milliards FCfa
Le serpent et la mallette …
Ils se retrouvent dans un véhicule, O. Diallo lui fait croire qu’il peut procéder à une multiplication à hauteur de 5 milliards de FCfa et Diawara verse un premier montant de 4,5 millions de FCfa. Pour mieux le ferrer, le charlatan le reçoit dans son local où trônent un serpent, des cauris, une tête de crocodile, sans compter une grosse mallette remplis de billets de banque. Diawara était loin d’imaginer qu’au fond de la mallette était étalée une grande couverture.

La fuite …
Les billets ne se trouvaient qu’en surface, à la vue des « pigeons à plumer ». Les liasses n’étaient en fait constituées que de 2 faux billets insérés dessus. A l’intérieur, il y avait des coupures de journaux. Les clients crédules n’y ont vu que du feu, croyant tomber sur des millions. Faisant croire au commerçant que l’argent allait retourner chez les djinns, s’il ne débourse pas plus, O. Diallo a finalement encaissé 7 millions de FCfa. Il a fixé rendez-vous à Diawara le jour du Gamou et a profité de l’événement, avec la complicité des démarcheurs, pour prendre la poudre d’escampette. Une plainte a été déposée à la Section de Recherches (Sr) de la gendarmerie de Colobane.

Dans les filets des limiers
Un dispositif de surveillance et de filature a été mis en place. Au bout de 4 jours, le charlatan revient à Ouest-Foire. Le plaignant le contacte et lui fait croire qu’il doit lui remettre de l’argent. Il tombe dans le piège. C’est ainsi que les gendarmes mettent la main sur Diawara et ses présumés complices.
Ils devront répondre devant la barre d’association de malfaiteurs et charlatanisme.
Source : Senegob[



Cliquez-ici pour regarder plus de videos