leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Bamba Dièye traite Moustapha Niasse de "premier fossoyeur" du règlement Intérieur de l'Assemblée nationale


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Avril 2018 à 15:09 | | 0 commentaire(s)|

Prenant la parole à l’Assemblée nationale, Cheikh Bamba Dièye a préféré s’attaquer directement au Président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Selon le député leader du Fsd/BJ, Moustapha Niasse ne respecte pas le règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

« Il est pas concevable pour ce que vous représentez dans le pays, que vous soyez le premier fossoyeur du règlement intérieur. L’Assemblée nationale a pensé qu’il était important de donner à chaque député la possibilité de justifier les forfaitures de cette loi. Une loi pour qu’elle soit normale, réalisable, doit pouvoir prendre en charge la possibilité la plus haute, c’est-à-dire que 299 Sénégalais puissent être acteurs à l’élection présidentielle sans compter les candidatures indépendantes », peste-t-il.

Et de poursuivre, « votre loi aujourd’hui, si nous avons 100 candidats, la 101éme candidature ne pourra pas trouver personne pour le parrainer, avec cela, vous osez renier le combat que nous avons mené il y a 6 ans de cela, nous emmener dans les ténèbres de la monocratie, détruire la qualité démocratique de notre pays. Et vous pensez que c’est acceptable que nous devons rester ici. La communauté nationale doit se rendre compte que vous n’êtes pas dans vos dispositions, que vous ne portez pas les habits du président de l’Assemblée nationale, vous ne respectez pas le règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

La question préalable suppose une discussion entre le rapporteur, le président de la commission et la prise de parole du ministre et le retour de l’action. Dans quel pays sommes-nous, si vous qui êtes là où vous êtes, vous n’êtes pas capables de vous appliquer le règlement intérieur, les Sénégalais doivent savoir que voilà le traitement que vous faites à la démocratie sénégalaise, voilà comment on peut comprendre pourquoi vous étiez 6 ans passéq, dehors, avec une pierre, je ne peux pas comprendre que vous soyez là, reniant nos acquis démocratique.

Laissez le soin aux députés de pointer du doigt les manquements de la loi, laissez aux députés le soin de montrer du doigt les dysfonctionnements dans la loi, vous ne pouvez pas être président de l’Assemblée nationale et ne pas tenir compte de cette règle. Un pays doit avoir des règles, ce n’est pas parce que vous êtes Moustapha Niasse, que vous vous autorisez d’être la loi. La loi n’a pas de visage, elle n’a pas de nom, elle n’a pas d’appartenance politique, elle est impersonnelle, elle est non discriminatoire et elle doit avoir pour motivation le souci de bien faire pour notre pays », a conclu le député leader du Fsd/BJ.