leral.net | S'informer en temps réel

Collision entre un bus et un camion: Le Pakao pleure ses morts, s’inquiète des blessés et engage la solidarité...

Une collision de face entre le bus en partance pour Sédhiou et un camion chargé de bois et de fruits, a fait près de 14 morts, avec des dizaines de blessés graves. Le drame est survenu dans l’arrondissement de Tattaguine, à hauteur du village de Ndionguélor, rapportent des sources officielles. L’état de détresse sanitaire des blessés inquiète les populations, qui continuent à contribuer à une caisse de solidarité ouverte à l’intention des victimes.


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Septembre 2021 à 17:37 | | 0 commentaire(s)|

Collision entre un bus et un camion: Le Pakao pleure ses morts, s’inquiète des blessés et engage la solidarité...
L’accident de la circulation routière survenu avant-hier soir, mardi 31 juillet 2001 vers 21 heures, qui a fait entre dix et 14 morts, selon des bilans non encore stabilisés, implique deux gros porteurs, un camion et un bus qui se sont frontalement heurtés. Le sinistre a eu lieu à hauteur du village de Ndionguelor, dans l’arrondissement de Tataguine, région de Fatick. La violence du choc a littéralement broyé la carrosserie avant du bus, tuant du coup, tous les occupants de cette partie postérieure du véhicule.

Les blessés, pour l’essentiel, des cas de traumatisme divers et des fractures, se comptent par dizaines, selon les éléments de la compagnie des Sapeurs-pompiers interrogés par des confrères de Fatick, qui avaient du mal, durant près de cinq (5) tours d’horloge, à extirper les corps de ce qui est devenu de la ferraille. Parmi les victimes du bus figurent le conducteur et le jeune frère du propriétaire, Bada, son épouse Seydiba Kambaye, Assane Koura Guèye, un jeune apprenti, Ibrahima Keïta, un jeune de l’Armée en route pour des funérailles de son ami, un ancien instituteur, M. Corréa de Bloc, un jeune de la famille Dramé de Koussy et certains originaires de l’intérieur de la région de Sédhiou.

L’ELAN DE SOLIDARITE EN SOUTIEN AUX BLESSES A FATICK

Au petit matin de l’accident déjà, la nouvelle avait fini de se répandre partout au Sénégal. Les blessés, admis aux urgences à l’hôpital régional de Fatick, étaient en situation de détresse, faute de prise en charge adéquate des ordonnances médicales, ont rapporté El Hadji Alla Faty, Kabou Samb et Bada, partis la nuit même, au chevet des victimes. La radio communautaire de Sédhiou, «Gabou FM» a promptement initié un téléthon qui a suscité un élan de générosité sans précédent des populations de Sédhiou, d’ici et d’ailleurs. Une somme de 253.500 FCfa leur a été envoyée après la première collecte. Bien d’autres réactions ont suivi et dont les montants seront reversés aux familles des victimes blessés, comme les morts. Le Comité d’initiative ayant payé le corbillard, il y a trois ans, était le premier à réagir et a même proposé un plan de restauration des blessés à Fatick, grâce à la diligence de Adama Diop, un jeune entrepreneur de Sédhiou, en service à Dakar.

Au sujet de la prise en charge des urgences, le ministre maire de Sédhiou, Abdoulaye Diop, en charge de la Culture et de la Communication, a écourté sa réunion du Conseil des ministres pour se rendre aux chevets des blessés. Il a rassuré que le gouvernement va prendre en charge les frais médicaux et le transport des dépouilles jusqu’à leurs familles respectives. «Le président de la République, quand il a appris cet accident, nous a fait part de toute sa compassion et le soutien nécessaire, en rapport avec tous les commandements pour assister les victimes».

De même, le président du mouvement "Promouvoir l'émergence de Sédhiou" (PROMES), Ibrahima Moulaye Touré s'est rendu sur les lieux du sinistre et à apporté son soutien aux blessés trouvés à l'hôpital. Dans cette même dynamique sociale, députés, leaders politiques, commerçants, transporteurs, simples citoyens et autres catégories socio-professionnelles, continuent d’apporter leur contribution à la prise en charge des victimes. Les défunts seront portés en terre aujourd’hui jeudi, en milieu de matinée.





Sud Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page