leral.net | S'informer en temps réel

Commercialisation de l’huile raffinée d’arachide: L’Etat suspend désormais l’importation de l’huile

L’Etat du Sénégal ne semble pas badiner dans sa logique de sécuriser la production locale et la commercialisation de l’huile raffinée d’arachide. Désormais, il est interdit à tout importateur d’importer de l’huile. C’est une décision qui entre en vigueur, aujourd’hui, après la signature du protocole d’accord entre le Ministère du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des Pme, les huiliers, les importateurs-distributeurs d’huiles raffinées et les banques partenaires.


Rédigé par leral.net le Lundi 15 Octobre 2018 à 18:25 | | 0 commentaire(s)|

Le protocole d’accord sur la commercialisation de l’huile raffinée d’arachide a été signé ce lundi. Ledit protocole, disent les parties prenantes, s’applique aux conditions de commercialisation de l’huile raffinée d’arachide, produite par les industries de raffinage. L’initiative consiste à promouvoir une bonne commercialisation de l’huile raffinée sur le marché national. Mais aussi, de réguler les importations de ces mêmes huiles.

Ces différentes parties signataires s’engagent à faciliter la commercialisation de l’huile raffinée d’arachide, localement fabriquée par des industriels sénégalais. Ces dernières, constate-t-on, ont mis en place une plateforme pour faciliter la distribution de cette huile sur le marché national.

Ainsi, le Ministre du Commerce, Alioune Sarr a révélé que pour une opération de déstockage, les importateurs-distributeurs ont décidé d’acheter la totalité du stock d’huile raffinée d’arachide, disponible auprès des industries de raffinage et de conditionnement.

Actuellement, relève-t-il, le stock d’huile raffinée est estimé à 5 620 tonnes. « Les importations d’huiles raffinées d’arachides seront régulées en fonction de l’offre locale pour couvrir les besoins de la consommation nationale. Et, les importations de palme en format de 20 litres ne seront autorisées qu’aux membres de la plateforme, chacun au prorata de ses performances dans l’achat d’huile raffinée d’arachide », prévient le Ministre du Commerce, Alioune Sarr.

Sous ce registre, il confirme la suspension de toute importation d’huile alimentaire, ainsi que la production et l’importation d’huile raffinée, autres que l’arachide en format de 250 ml à 5 litres. « Pour l’approvisionnement des industries, seront autorisées les importations d’huiles brutes de soja et de tournesol, utilisées comme intrants, destinées à l’industrie. En raison de la sensibilité du produit, l’Etat se réserve le droit de prévoir un stock qui sera attribué uniquement aux membres de la plateforme », conclut-il.






O WADE Leral