leral.net | S'informer en temps réel

Commune de Mbao / Compte administratif: Un festin de charognards sur le dos de la population

Mbao, l’une des communes les plus agglomérées de la région de Dakar, détient son lot exponentiel de problèmes. Elle souffre de tous les maux. Paradoxalement, les autorités de ladite municipalité se permettent de consommer le budget comme un festin à tour de rôle. Les comptes destinés aux populations seraient utilisés à d’autres fins, pour des raisons crypto-personnelles. Une pratique mafieuse et dramatique qui serait l’oeuvre d’un seul clan, celui de la municipalité.


Rédigé par leral.net le Lundi 2 Novembre 2020 à 10:51 | | 0 commentaire(s)|

Se référant au compte administratif, l’opposition aurait constaté des irrégularités notoires, d’après son représentant au Conseil municipal. Des dépenses anormales auraient été faites au nom de la population, des sommes d’argent décaissées pour le compte des acteurs culturels sans que ces derniers ne reçoivent l’argent.

Et le pire s’explique par le simple fait qu’un groupe de mafieux s'est organisé au sein de la municipalité, dans le seul but de mettre en place des structures budgétivore, genre ASC ou autres organisations , pour leur faire bénéficier des subventions. Ce serait la méthode utilisée par cette mafia pour sucer l’argent du contribuable.

Pour preuves, sont mentionnés:
~ Vingt millions (20.000.000 millions) du compte administratif seraient utilisés pour subventions des associations. De quelles associations s’agit-il, et sur quelle durée ?
~ Soixante-trois millions (63.000.000 millions) Secours aux indigents décaissés sans pièces justificatifs. Pour ne citer que cela.

À cet état d’urgence, la population de Mbao avec toutes ses souffrances, exigent que vous leurs apportiez des réponses claires sur les dépenses faites sur ce compte administratif.

Toutes les tentatives pour avoir des éclaircissements de la part de la municipalité, sont restées vaines. Nos appels et sms sont restés sans réponse.

Pour avoir toute les informations nécessaires, promet-on, l’OFNAC et les institutions habilitées seront saisis.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos