leral.net | S'informer en temps réel

Conseil Supérieur de la Magistrature, ces postes vacants à pourvoir au niveau des Cours d’appel et Parquets

A quelques jours de la tenue du Conseil Supérieur de la Magistrature, les appels au pieds et lobbyings se font jour. Les raisons sont toutes simples, plusieurs postes considérés comme des strapontins juteux et moins exposés que le poste de Doyen des juges, sont à pourvoir. Les candidats ne manquent pas, surtout avec le retour de détachement de plusieurs magistrats qui attendent d’être « réintégrés ».


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Novembre 2021 à 09:00 | | 0 commentaire(s)|

Outre le fauteuil de Doyen des juges, d’autres postes sont inoccupés dans plusieurs cours et tribunaux. Ces postes sont vacants soit à cause d’une affectation, soit à cause d’une retraite ou d’un décès.

Et, les Cours d’Appel ou juridiction du 2e degré sont les plus touchées, avec trois postes laissés vacants.

La Cour d’Appel de Thiès est privée de ses deux chefs de cour. Il s’agit, selon "Source A", du Premier président et du Procureur général.

L’un est censé diriger les magistrats du siège, l’autre doit piloter ceux du ministère public.

En ce qui concerne les personnes qui occupaient ces postes, l’une est décédée, l’autre a été affectée au Conseil constitutionnel.

À Ziguinchor, le poste de Premier président de la Cour d’Appel est toujours vacant. Le magistrat qui occupait ce poste, est à la retraite.

En attendant, la prochaine réunion du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) permettra de résoudre l’équation du gap mais également, du double emploi de certains magistrats.

La Rédaction @Atlanticactu.com

( Les News )

Titre de votre page Titre de votre page