a
leral.net | S'informer en temps réel

Conséquences de son rapprochement avec le pouvoir: Le maire de Ziguinchor perd le président des sages de son parti

Après le déclenchement de la rébellion au sein de l’Ucs par Mlle Diédhiou, la responsable des jeunes de Sédhiou, Abdoulaye Baldé perd le président des sages de son parti, Ousmane Diémé et Parfait Sagna de Nyassia. Ils sont tous deux retournés au Pds, leur parti d'origine.


Rédigé par leral.net le Vendredi 14 Décembre 2018 à 12:12 | | 0 commentaire(s)|

La saignée continue dans les rangs de l’Ucs, parti du maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé. En effet, c’est lors de la rencontre d’hier à Ziguinchor des responsables du Pds venus de Dakar, dirigés par Abdoulaye Faye et le député Toussaint Manga, que deux pontes de l’Ucs ont été présentés à l’assistance. Il s’agit de Parfait Sagna, secrétaire élu du Conseil départemental de Ziguinchor et ancien président du Conseil rural de Nyassia et de Ousmane Diémé, président des sages de l’Ucs et conseiller département de Ziguinchor.

Ces deux pontes, ne voyant plus leurs intérêts politiques dans la mouvance présidentielle, ont refusé de suivre leur ancien leader et sont retournés à la case départ, le Pds qu’ils ont quitté depuis la naissance de l’Ucs.

Selon Parfait Sagna, Abdoulaye Baldé les a trahis. Le frondeur qui a décidé de déposer ses baluchons au Pds, sa maison d’origine, déclare en effet que «par respect pour le département de Ziguinchor», ils avaient répondu à l’appel d’Abdoulaye Baldé qui leur avait promis un avenir radieux pour le département dont ils sont tous issus. «Malheureusement, il a détourné l’objectif principal, en décidant de s’allier à Macky Sall. C’est pourquoi nous avons décidé de retourner à la case départ. Comme le dit l’adage wolof ‘’ku xamul fumuy jëm, na nga delu foo jogge’’».

Justifiant sa décision ainsi que celle d’autres responsables qui ont manifesté leur adhésion et qui attendent le moment opportun pour se signaler, il étale sa frustration. «Ce que nous ne pouvons pas comprendre et que nous assimilons à une trahison, c’est qu’un jeune de la région qui ambitionnait de devenir président de la République, à quelques mois de la présidentielle, puisse, après le parrainage, rejoindre la mouvance présidentielle. Ça, personne ne peut se l’expliquer», tonne cet ancien du parti du maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé.

Aux dernières nouvelles, la dame responsable des jeunes de l’Ucs et originaire de Sédhiou, Mlle Diédhiou, qui avait annoncé la couleur en montrant son désaccord à la décision de son mentor Abdoulaye Baldé, est en train d’être courtisée par les lieutenants d’Ousmane Sonko qui lui ont rendu visite avant-hier à Sédhiou. Des discussions sont entamées pour enrôler cette dame de fer du Pakao qui a gelé ses activités au sein de l’Ucs.






Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos