leral.net | S'informer en temps réel

Covid-19 - Comme le football, la lutte obligée de ranger son nguimb...

Le monde du sport est en ébullition. Les dirigeants sportifs, à l’instar de Me Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), ont sonné la révolte, fustigeant la réactivation, par Antoine Felix Diome, le premier flic du pays, des arrêtés rendant obligatoire le port du masque dans les lieux publics et privés et l’interdiction de tous les types de rassemblements dont les manifestations sportives.


Rédigé par leral.net le Dimanche 13 Décembre 2020 à 06:18 | | 0 commentaire(s)|

En tant que président d’un comité sous la tutelle du ministère des Sports, Ibrahima Sène dit Bira Sène, le nouveau président du CNG de lutte, ne peut qu’y adhérer mais malgré lui. D’autant que la note est sortie au moment où, avec son équipe, le successeur du Dr Alioune Sarr, était en pleins préparatifs de la reprise des combats de lutte.

D’ailleurs, un protocole sanitaire était même en gestation afin de prendre toutes les mesures pour que l’arène sénégalaise ne soit pas un foyer de contaminations.


"Par rapport à la note du ministre de l’Intérieur, interdisant les rassemblements, et incitant les populations à respecter les mesures barrières, j’y adhère dès lors qu’il y a la maladie de la Covid-19 qui est là, a réagi Bira Sène. Ces temps-ci on a constaté une recrudescence des cas, et on n’a pas d’autres moyens que de se faire des soucis. On est en train également de travailler, nous monde de la lutte, sur un protocole sanitaire qui pourrait nous faciliter la reprise prochaine de la compétition. On est en train de le finaliser, et en cela nous avons pris des mesures je ne dirai pas des mesures corsées mais des mesures fermes pour que la pratique de la lutte ne soit pas un moyen de transmission du coronavirus. Nous y travaillons. En attendant nous allons respecter les mesures", a-t-il dit au micro de Ngagne Diagne à iradio.

Bira Sène de poursuivre : "On n’a pas de délais (pour la reprise). Dès que l’autorité donnera l’ordre de reprendre en respectant les mesures barrières, nous reprendrons aussitôt nos activités. Donc, on était sur une bonne lancée de reprise mais comme on a constaté, nous tous, que les cas ont augmenté depuis une dizaine de jours, là ça devient inquiétant. De ce point de vue, nous disons arrêter oui mais essayer de se préparer davantage à une reprise"



Cliquez-ici pour regarder plus de videos